Randonnée Yellowstone - Randonnée Rocheuses - Eclipse
Au cœur des montagnes Rocheuses spécial éclipse

20 jours
Difficulté physique 2
Code: CAN088
à partir de 5365 € TTC
Prochain départ le : 05/08/2017
Infos techniques

Activités : Astronomie, Découverte, Randonnée
Itinérance : Itinérant

Nous contribuons à préserver
les forêts dans le monde
Notre engagement dans le développement durable
© Geneviève Raymond - Lac - Rocheuses - Canada
  • © Geneviève Raymond - Lac - Rocheuses - Canada
  • © istockphoto.com/knickohr - Prochaine éclipse solaire en 2015
  • © Geneviève Raymond - Rocheuses - Canada
  • © Geneviève Raymond - Bouc - Rocheuses - Canada
  • © Jean Baptiste Trotoux - Rocheuses - Canada
  • © Annabelle Devillers  - Rocheuses - Canada
  • © Annabelle Devillers  - Rocheuses - Canada
  • Dates et prix
  • Jour par jour
  • Fiche technique
  • Extension

Astronomie au Canada - Etats-Unis : les points forts de votre circuit

  • Observer l’éclipse totale de soleil depuis le parc national de Grand Teton
  • Suivre la ligne de partage des eaux des Rocheuses
  • La diversité des paysages : grandes plaines, hautes montagnes, glaciers, forêts de conifères, etc.
  • Observer la faune abondante : bisons, wapitis, chèvres de montagnes, et plus encore
  • Vous émerveiller devant les geysers de Yellowstone
  • Découvrir la culture amérindienne millénaire

Votre circuit au Canada et aux Etats-Unis :

Une traversée hors du commun depuis le parc national de Jasper en Alberta jusqu’au parc national de Grand Teton aux Etats-Unis d’où vous observerez l’éclipse totale de soleil, en passant par les parcs de Yoho, Banff et Waterton, au Canada, et par les parcs de Glacier et Yellowstone aux États-Unis. Une véritable diversité de paysages, des glaciers, montagnes et lacs turquoise des Rocheuses, aux prairies et bisons du sud de l’Alberta qui lui donnent une allure western. Nous terminons ensuite par les paysages volcaniques de Yellowstone : geysers, fumeroles et sources chaudes. Imaginez votre rencontre prochaine avec les grizzlis, ours noirs, wapitis, cerfs, orignaux, chèvres de montagne et mouflons… Le moment fort de ce voyage est sans conteste l’observation de l’éclipse totale de soleil le 21 août 2017 depuis le parc national de Grand Teton. Un événement à ne pas manquer ! En suivant la ligne de partage des eaux, sur les sentiers montagneux, en bordure de canyons, de lacs et de rivières, vous vivrez une aventure unique sur les traces des explorateurs d’autrefois et leur rencontre avec les peuples amérindiens.


Périodes de départ et tarifs

du au adulte
prix TTC
départ assuré
à partir de
inscription
option
05/08/17 24/08/17 5365 € Dernières places 2 places

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande.
Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend :

le transport aérien et les transferts, le transport des bagages, les entrées dans les parcs, l’encadrement, l’hébergement en pension complète sauf les boissons et certains repas en ville.


Le prix ne comprend pas :

Les assurances, les frais d'inscription, les douches dans certains campings, les pourboires, les boissons, le petit déjeuner du J2, les déjeuners du J1 et J19, les dîners des J1, J12, J18 et J19.


Complément d'information tarifaire :

Supplément chambre et tente individuelles (sous réserve de disponibilité) : 830 € selon la date de départ.


Programme

Jour 1 - Arrivée à Edmonton

Vol pour Edmonton. Transfert à l'hébergement. Rendez-vous avec le groupe pour une présentation du voyage et dîner libre.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 1 - Arrivée à Edmonton

Vol pour Edmonton. Transfert à l'hébergement. Rendez-vous avec le groupe pour une présentation du voyage et dîner libre.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 1 - Arrivée à Edmonton

Vol pour Edmonton. Transfert à l'hébergement. Rendez-vous avec le groupe pour une présentation du voyage et dîner libre.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 2 - Parc national de Jasper – montagnes et sources chaudes

En matinée, route à travers la grande plaine en direction de Jasper. Nous pénétrons au cœur de la chaîne de montagnes du parc national de Jasper, et faisons une randonnée très agréable sur le sentier de Sulphur Skyline (ou équivalent). Les paysages des Rocheuses sauront vous émerveiller par leur beauté. À la fin de la randonnée, et si le temps le permet, détente à Miette Hot Springs dans ses superbes sources (en option). Nous pourrons nous prélasser dans un des trois bassins d’eau chaude naturelle. Imaginez une eau à 42°C, dans un décor de rêve. Poursuite de la route vers Jasper et installation du campement pour 2 nuits.

Randonnée : sentier Sulphur Skyline

  • 4h30 de marche
  • Dénivelé + : 700 m
  • Dénivelé - : 700 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,3h30 , 365 km
  • Distance Parcourue : 8 km


Jour 3 - Parc national de Jasper – lac Maligne, canyon et sommets

La région de Jasper est réputée pour son décor enchanteur, ses montagnes et ses lacs. Nous effectuerons aujourd’hui une randonnée qui nous permettra de découvrir les splendeurs de la région. En chemin vers le lac Maligne, balade le long du canyon Maligne où chutes et rivières ont creusé un étroit canyon. Le sentier des collines Bald est un des plus agréables du parc national. Après une bonne montée, le sentier s’ouvre sur une magnifique prairie fleurie ayant pour toile de fond les sommets enneigés et une vue splendide sur le lac Maligne. Pique-nique en montagne. En fin d’après-midi, visite de Jasper et temps libre.

Randonnée : sentier Collines-Bald

  • 5h de marche
  • Dénivelé + : 500 m
  • Dénivelé - : 500 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,1h , 80 km
  • Distance Parcourue : 10 km


Jour 4 - Icefield Parkway et parc national de Banff

Nous empruntons la célèbre route Icefield Parkway en direction du parc national de Banff. Sur ses 300km, vous découvrez des forêts de conifères, des glaciers impressionnants, des cols, des lacs de couleur émeraude et des cascades. Votre guide chevronné connaît les meilleurs arrêts afin de bien façonner vos souvenirs. Courte randonnée sur le sentier Parker Ridge, balade au pied du célèbre glacier Columbia et visite des chutes Athabaska. De plus, il est fréquent sur cette route d’apercevoir des animaux sauvages tels que les wapitis, les ours noirs, les chèvres de montagne, …ouvrez l’œil ! Installation en camping dans le parc de Banff dans les environs du lac Louise pour 2 nuits.

Randonnée : sentier Parker Ridge

  • 2h30 de marche
  • Dénivelé + : 250 m
  • Dénivelé - : 250 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,3h30 , 300 km
  • Distance Parcourue : 5 km


Jour 5 - Parc national de Yoho et chute Takkakaw

Départ matinal vers le parc national Yoho, du côté de la Colombie-Britannique, qui regorge de chutes, de lacs de couleur émeraude et de glaciers. En langue amérindienne locale, "Yoho" est une expression d’émerveillement, vous comprendrez vite pourquoi ! Visite de l’impressionnante chute Takkakaw (254m) avant d’entreprendre une randonnée sur le sentier Iceline. Ce sentier parcourt les hauteurs du parc et offre des points de vue sur la vallée de la rivière Yoho, les champs de glace environnants, et suit de près le pied du glacier Emerald. Retour au campement en fin de journée.

Randonnée : sentier Iceline

  • 6h30 de marche
  • Dénivelé + : 695 m
  • Dénivelé - : 695 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,1h , 70 km
  • Distance Parcourue : 20 km


Jour 6 - Parc national de Banff – lac Louise et lac Moraine

Premier parc au Canada, le parc national de Banff a d’abord été créé afin de protéger les sources chaudes. Il couvre aujourd’hui une superficie beaucoup plus grande, dont plusieurs sentiers. Nous consacrerons les deux prochaines journées à sa découverte. Pour cette première journée, nous découvrons le secteur du lac Louise, ses eaux particulièrement turquoise et le splendide glacier Victoria. Ensuite court transfert vers le lac Moraine afin de randonner sur les sentiers de Larch Valley (vallée des mélèzes) et du col Sentinel, offrant un superbe point de vue sur la vallée des 10 sommets. Les fines aiguilles des mélèzes d’un vert très clair transforment le paysage. En fin d’après-midi, route vers le sud et installation en camping dans les environs du village de Banff.

Randonnées : sentier Larch Valley et col Sentinel

  • 5h30 de marche
  • Dénivelé + : 725 m
  • Dénivelé - : 725 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,1h , 60 km
  • Distance Parcourue : 12 km


Jour 7 - Village de Banff

Journée de découverte du village de Banff et de ses environs. Balade sur Tunnel Mountain d’où on peut voir le village et la vallée de Bow puis autour du lac Minnewanka. Avec ses 20km de long, c’est assurément le plus grand du parc. Dans l'après-midi, vous avez la possibilité de vous promener dans le village, participer à l’une des nombreuses activités optionnelles sur place : location de canoë sur la rivière Bow, location de vélo, téléphérique jusqu’au sommet du mont Sulphur ou encore vous détendre dans les sources chaudes. Le guide vous proposera aussi une randonnée si vous désirez marcher dans les environs de Banff.

  • Type d'hébergement : sous tente


Jour 8 - Parc national de Waterton – bisons d’Amérique et Red Canyon

Route vers le sud en direction du parc de Waterton Lake sur la frontière des Etats-Unis. Le Canada et les Etats-Unis ont travaillé ensemble afin de créer deux parcs exceptionnels : Waterton et Glacier. Un tout autre paysage nous attend le long de cette route : plaines, pâturages et ranch cow boy se suivent. Nous retrouvons tout de même les Rocheuses et leurs lacs bleutés à notre arrivée dans le parc, qui se situe à cheval sur la plaine et la montagne. Courte visite d’un site d’élevage de bisons d’Amérique – des bêtes de 600kg - puis balade le long du Red Canyon en pierre rouge. Installation en bordure du parc pour 2 nuits.

Randonnée : sentier Red Rock Canyon

  • 0h30 de marche
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,3h30 , 375 km
  • Distance Parcourue : 1 km


Jour 9 - Parc national de Waterton – lacs et sommets

Journée complète de randonnée dans le parc national de Waterton. Le long des sentiers vous découvrirez de merveilleux lacs et une flore très diversifiée qui compte plusieurs espèces rares. Le sentier Summit Lake permet une randonnée exploratoire de 8km, menant à un lac sur les hauteurs du parc. Le sentier continue même jusqu’au sommet Carthew qui constitue une alternative fort intéressante si le groupe désire se surpasser (sentier linéaire, s’il y a un guide seulement, impossible d’encadrer toute la randonnée puisqu’il devra effectuer la navette du véhicule). Ce sentier saura vous charmer par un panorama grandiose. Retour au camping en fin de journée.

Randonnées :
Sentier Summit Lake : 8 km, 305m de dénivelé, 3h de marche
Sentier Carthew : km et dénivelés variables selon la condition physique du groupe

  • 3h de marche
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Distance Parcourue : 18 km


Jours 10 et 11 - Parc national de Glacier – Many Glacier et "Going-to-the-sun Road"

Transfert aux Etats-Unis au parc national de Glacier, annexé au parc de Waterton. On y trouve une quarantaine de glaciers, dont la formation remonte à moins de 10 000 ans. On y trouve également d’impressionnantes vallées, des torrents, des cascades et plus de 200 lacs. La pureté de l'air permet une visibilité allant jusqu'à 290km. Sa faune très abondante compte une forte concentration de grizzlis. Les vallées et pentes occidentales bénéficient des masses d'air chaud et humide du Pacifique et sont couvertes de forêts. Les versants orientaux, plus arides, sont recouverts de prairies et de conifères.
La première journée sera consacrée à la découverte d’une portion de la "Going-to-the-sun Road", superbe route panoramique à travers les montagnes, arrêts et randonnées au cœur du parc. Lors de la deuxième journée, visite du parc dans le secteur de Many Glacier sur le sentier Iceberg Lake. Installation en camping en bordure du parc pour deux nuits.

Randonnées :
Sentier Iceberg Lake : 7,5 km, 363m de dénivelé, 3 à 4h de marche
Sentier Piegan Pass : 14,4 km, 585m de dénivelé, 4-5h de marche (possibilité de ne faire qu'une portion du sentier)

  • 4h30 de marche
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,1h , 70 km
  • Distance Parcourue : 14 km


Jour 12 - Bozeman – Amérindiens des plaines

Journée de route vers Bozeman à travers les collines du Montana. Visite du musée des Amérindiens des plaines (Museum of the Plains Indian) sur les œuvres d’art des Blackfeet, Crow, Cheyennes, Sioux et plusieurs autres. On découvre aussi leur histoire à travers les vêtements et objets. Arrêt en chemin à Great Falls pour un pique-nique au bord de la rivière Missouri ! Poursuite de la route en après-midi jusqu’à la petite ville aux couleurs western de Bozeman. Visite de la ville et dîner au restaurant (non inclus). Nuit à l'hôtel.

  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule ,6h30 , 550 km


Jour 13 - Yellowstone – secteur Mammoth hot Spring

En matinée, transfert pour le parc national de Yellowstone à travers la Paradise Valley, où serpente le rivière Yellowstone au pied des montagnes Absaroka. Yellowstone est un énorme parc couvrant presque 9000km², à cheval sur le Wyoming, le Montana et l'Idaho (superficie comparable à celle de la Corse). C'est un plateau volcanique situé à 2300/2500m d'altitude, entouré de tous côtés de hautes montagnes formées de roches primaires et archéennes : les monts Absaroka à l'est (3140m au Thunderer), les Shoshone au sud-est (mont Humphreys, 3355m), Grand Teton au sud-ouest, les monts Madison à l'ouest. Yellowstone est situé sur un point chaud géothermique de la croûte terrestre. Il compte environ 10 000 geysers, des sources chaudes, des conduits de vapeur et des trous de boue.
Nous irons faire une courte randonnée à travers les Mammoth Hot Springs, pour découvrir Upper and Lower Terrasses. Balade sur les terrasses de minerves de Mammoth - découverte et interprétation. Installation en camping en fin de journée pour 3 nuits, à West Yellowstone ou dans le parc selon les disponibilités.

Randonnées :
Sentier Mammoth Hot Springs, aménagé sur des "chemins de traverse" en bois
Sentier du Mt Bunsen

  • 2h30 de marche
  • Dénivelé + : 300 m
  • Dénivelé - : 300 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,2h30 , 170 km
  • Distance Parcourue : 6 km


Jour 14 - Yellowstone : découverte du canyon, ascension du mont Washburn (3073m)

Découverte du canyon de Yellowstone, particulièrement apprécié des peintres paysagistes. Il s'étend sur 38km, entre les chutes supérieures et l'embouchure de la Lamar River. Dans la partie supérieure, là où la gorge est la plus profonde et la plus étroite, les parois rocheuses offrent des tons splendides, allant du jaune à l'orange, au brun rouge. En contrebas, la Yellowstone River s'écoule, semblable à un fil du plus beau vert et apparemment tranquille. En réalité, elle mugit dans des rapides qui, par deux fois, se précipitent dans les profondeurs en de gigantesques chutes d'eau. Au début du canyon, les Upper Falls (33m de haut) et à environ 900m en aval, les Lower Falls (94m de haut). Découverte à pied des environs (Uncle Tom’s trail - vue sur Artist Point et Lower Falls).
Nous ferons ensuite l’ascension du mont Washburn (3073m) afin d’atteindre un point de vue exceptionnel sur une bonne partie du parc. Ce mont est tout ce qui reste d’un volcan ayant fait éruption il y a 640 000 ans, formant la caldeira de Yellowstone. Depuis la tour de feu située sur le sommet, un spectacle saisissant de la caldeira sera notre récompense de cette ascension. Retour au camping en fin de journée.

Randonnées :
Sentier Uncle Tom’s : 1 km (aller-retour), 150m de dénivelé, 45 minutes
Sentier Mt Washburn : 9 km aller-retour, 425m de dénivelé, 4h de marche

  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,1h , 70 km


Jour 15 - Yellowstone : observation des geysers

Découverte des plus beaux geysers du monde. Le site s'étend sur 3km, le long de la Firehole et 1,6 km de large. 140 geysers, soit un cinquième du patrimoine mondial, sont répertoriés sur ce site. Ils sont répartis par groupes dont Old Faithful (2239m d’altitude) est le plus célèbre. Comme son nom l'indique le "vieux fidèle", ne déçoit jamais ses admirateurs. Ses éruptions sont prévisibles à 10mn près, elles se produisent environ 20 fois par jour, atteignent une hauteur de 30-55m et une température de 103°C. Grand Geyser est le plus grand geyser prévisible pouvant atteindre 60m. D’autres figurent aussi à notre itinéraire : "Castle Geyser, Sawmill Geyser, Turban Geyser, Grand Prismatic et Spasmodic Geyser.
Par plusieurs sentiers nous prendrons la journée pour admirer et découvrir ces merveilles de la nature qui se distinguent par leur hauteur, leur force ou leurs couleurs. Retour au camping en fin de journée.

Randonnée : sentier Upper Geyser Bassin : randonnée sur des sentiers aménagés. Une seule montée de 50m (point de vue), plusieurs arrêts pour observer les geysers.

  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,1h , 70 km


Jour 16 - Parc national de Grand Teton

Transfert en matinée pour le parc de Grand Teton. Dominant de plus d'un mile la vallée de Jackson, le Grandiose Teton s'élève à 4197m. Douze sommets du parc atteignent plus de 3657m et arborent une douzaine de glaciers. Le côté ouest s'incline doucement, montrant l'angle de pente de l'écorce terrestre. Teton est le plus jeune massif des Rocheuses. Le parc qui s'étend sur 1250km², comprend le massif de Teton, "le Jackson Hole" (vallée de montagne), une portion de 80km de la Snake River, sept lacs glaciaires, plus de 100 lacs et de nombreuses espèces animales et végétales. Le parc a également un attrait historique et culturel grâce aux 7000 ans de présence humaine qui ont vu se succéder tour à tour les paléo-indiens, les tribus modernes puis, beaucoup plus tard, les trappeurs, les colons, les fermiers, les écologistes, et enfin les touristes. Randonnée à partir du lac Jenny pour admirer les chutes Hidden Falls, Inspiration Point et Cascade canyon. Installation en camping dans les environs du parc ou dans le parc.

Randonnées :
Sentier du lac Jenny, Hidden Falls, Inspiration Point et Cascade Canyon : 4 à 10 km (aller-retour) selon la distance parcouru dans le sentier de Cascade Canyon, 150m de dénivelé, de 3 à 5h de marche.

  • 3h de marche
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Transfert : Véhicule ,2h , 165 km


Jour 17 - Parc national de Grand Teton – éclipse totale de soleil

Ce 21 août 2017, la lune se placera entre le soleil et la terre, ce qui créera une éclipse solaire totale, nous plongeant dans le noir pour une durée d’environ 2 minutes. L’éclipse traversera les États-Unis d’ouest en est. Vous aurez la chance de l’observer (avec des lunettes protectrices) depuis un lieu remarquable, le parc national de Grand Teton, qui offre des points de vue exceptionnels et vous permettra de profiter pleinement de ce phénomène relativement rare. En raison de cet événement, le parc sera très fréquenté. Nous adapterons l’horaire de la journée en fonction de la fréquentation et de la durée des transferts.

  • Type d'hébergement : sous tente


Jour 18 - Bozeman

Journée de retour vers Bozeman en passant à travers les parcs de Grand Teton et Yellowstone. Arrêt photo et pique-nique en route. Installation en hôtel à Bozeman et dernière soirée.

  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Véhicule ,4h , 310 km


Jour 19 - Vol retour

Transfert à l'aéroport et vol de retour.

  • Type d'hébergement : en avion


Jour 20 - Arrivée

Fin du voyage.


Important itinéraire

Nota 1 : Le parc national de Grand Teton sera très fréquenté en raison de l’éclipse solaire. Le guide adaptera donc l’horaire de la journée en fonction de l’achalandage et du trafic.

Nota 2 : cet itinéraire peut être modifié pour des raisons météorologiques ou administratives. Par ailleurs, l’esprit du voyage et l’intérêt de certaines étapes selon la saison peuvent amener l’accompagnateur à vous proposer différentes options de balades.

Nota 3 : le Canada et les Etats-Unis sont très grands et durant ce voyage nous traversons l’Alberta et deux Etats, le Montana et le Wyoming ce qui représente 1700km (nord-sud). Plusieurs transferts en minibus sont au programme afin de visiter les différents parcs.

  • Détail du voyage
  • Equipement
  • Formalités et santé
  • Pays et climat
  • Tourisme responsable
  • Bibliographie

Détail du voyage

Niveau physique

Découverte des activités. Balades à la journée sans difficultés techniques. Bonne condition physique nécessaire.


> Cliquez sur l'activité principale de votre voyage pour en connaître le niveau de difficulté :

Nombre de jours d'activités

11 jours de marche


Nombre de participants

De 5 à 12 participants


Caractéristiques du circuit

Niveau brochure : 2 chaussures
Dénivelé maximum : 725m
Altitude maximum de passage : 3000m
Nature du terrain : ce circuit traverse plaines et montagnes abruptes à une altitude moyenne de 1500 à 2000 mètres à l’intérieur des parcs. Il y fait un climat chaud et sec en été malgré l’altitude, la chaîne des Rocheuses protège cette région des dépressions provenant de l’océan Pacifique.
Vous ferez partie d'un groupe international de nationalités diverses.


Hébergement

J1 : hôtel à Edmonton, en chambre double
J2/J3 : camping dans le parc de Jasper
J4/J5 : camping dans le parc de Banff, secteur lac Louise
J6/J7 : camping dans le parc de Banff, secteur Banff
J8/J9 : camping en bordure du parc de Waterton
J10/J11 : camping en bordure du parc de Glacier (St Mary)
J12 : hôtel/motel à Bozeman, en chambre double
J13/J15 : camping à West Yellowstone ou dans le parc (selon les disponibilités)
J16/J17 : camping dans le parc de Grand Teton ou en périphérie
J18 : hôtel à Bozeman, en chambre double
J19 : dans l’avion


CAMPEMENTS
CANADA
Nous réservons des campings aménagés au cœur des parcs nationaux excepté pour le parc de Waterton. Les blocs sanitaires sont parfois à proximité et non à l'intérieur du camping (il y a plusieurs campings dans les parcs, mais un seul bloc sanitaire pour l’ensemble des campings). Les douches à Waterton sont payantes (1 à 2$ par douche).

USA
Selon la région et le climat, nous réservons des campings à l’intérieur des parcs nationaux ou en périphérie. Les parcs de Grand Teton et Yellowstone offrent de l’ombre et un climat favorable. Nous ferons donc notre possible pour réserver des emplacements à l’intérieur de ce parc. Les douches sont payantes (3 à 6$ par douche).

Pour les autres parcs et destinations (Glacier Est), nous utilisons des campings aménagés traditionnels américains. Ces endroits sont trop arides pour dormir dans les parcs (souvent sans ombres et sans douches). Ces campings ont des douches et sont à proximité de tous les services (restaurant, épicerie, café, boutique) et ont parfois des piscines. Par contre, ils sont aussi utilisés par des camping-cars. Nous ferons notre possible pour réserver des emplacements calme et pour tente seulement. L’avantage est que ces campings offrent normalement plus de service.

Tâches collectives :
Ce voyage nécessite une participation aux tâches collectives : chargement du minibus, montage et démontage des tentes, préparation des repas et la vaisselle. Nous vous en remercions d’avance.


Nourriture

Nous ferons le plus souvent un pique-nique le midi. Le matin et le soir, un repas chaud sera préparé avec des produits achetés sur place. Nombreuses grillades sur le feu de camp. Le matériel de cuisine et les couverts sont fournis par nos soins.


Encadrement

Un guide-chauffeur bilingue connaissant bien la région accompagnera le groupe. A partir de 10 participants, un chauffeur et un guide bilingue accompagneront le groupe.
Groupe international.


Transfert et transport des bagages

Vos bagages seront transportés dans le minibus dans lequel nous allons circuler pendant tout le voyage.
En effet, pour les différents transferts de parcs en parcs et de villages en villages, nous utiliserons un minibus de 15 passagers confortable, équipé d’un lecteur CD. Les bagages seront dans une remorque fermée et fixée à l'arrière du minibus ou à l'intérieur du minibus selon le nombre de participants. Les Etats traversés sont grands, très grands. Ceci implique donc des transferts de longue durée.


Transports aériens

Vols réguliers (American Airlines, Air Canada, Continental Airlines).


Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous le trouverez chaque soir. Il sera transporté par des porteurs et/ou des animaux et/ou des véhicules.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes Terres d'Aventure, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.


Particularités Bagages

En raison des procédures de vérification des bagages par la TSA, ne fermez pas à clé vos bagages enregistrés !
TSA signifie Transportation Security Administration (l'administration américaine chargée de la sécurité des transports).
Une sangle ou un cadenas aux normes TSA sont reconnus par cette administration et à même d'être ouverts par la sécurité sans endommager votre serrure grâce à des passes. Ces fermetures sont donc très utiles voire nécessaires lors d'un voyage aux Etats-Unis.
En pratique, vous pouvez vous procurer ces cadenas et sangles TSA dans les commerces. En général, un cadenas TSA simple coûte 10 à 12 euros. Le logo TSA est facilement reconnaissable à son losange rouge.


Vêtements

Une règle d'or, prévoir des vêtements qui sèchent rapidement.
Règles numéro 1, 2 et 3 : PAS DE COTON.
Le coton est certainement une fibre extraordinaire de par ses effets climatisants, car il capture beaucoup d’humidité et demande à votre corps de grandes quantités de chaleur pour la faire s’évaporer. Préférez donc la laine, la soie, et les fibres synthétiques, qui vous aideront à rester au sec et au chaud autant que possible !
Pensez toujours à vous couvrir avant d’avoir froid : sauf exceptions les vêtements ne produisent pas la chaleur, ils se contentent de vous rendre celle que vous avez à leur donner.

• 1 chapeau de soleil ou casquette
• 1 foulard
• 1 bonnet léger
• 1 paire de gants ou des moufles
• T-shirts (1 pour 2 ou 3 jours de marche). Eviter le coton, très long à sécher ; préférer t-shirts manches courtes (matière respirante) en Capilène (Patagonia), Dryflo (Lowe Alpine), Light Effect (Odlo) etc…
• 1 sous-pull (remarques idem ci-dessus) ou chemise manches longues
• 1 veste en fourrure polaire
• 1 gros pull de laine (à enfiler sous la polaire le soir surtout pour les voyages sous tente)
• 1 short ou bermuda
• 1 pantalon de trekking
• 1 pantalon confortable pour le soir
• 1 veste imperméable et respirant type Gore-tex
• 1 cape de pluie (utilisation délicate et peu conseillée par grand vent)
• 1 sur- pantalon imperméable et respirant type Gore-tex (facultatif)
• 1 maillot de bain
• Des sous-vêtements
• Chaussettes de marche (1 paire pour 2 à 3 jours de marche). Eviter les chaussettes type "tennis" (coton), très longues à sécher et risque élevé d’ampoules ; préférer celles à base de Coolmax ou de laine.
• 1 paire de chaussures de randonnée tenant bien la cheville et imperméable (semelle type Vibram). Pensez à "casser" les chaussures neuves et refaire celles qui sont restées au placard, sinon gare aux ampoules !
• 1 paire de sandales
• 1 paire de chaussures détente pour le soir.

La liste des vêtements doit être adaptée en fonction de la saison choisie.


• 1 paire de lunettes de soleil d’excellente qualité
• 1 paire de bâtons télescopiques (facultatif) : facilite les montées et les descentes et très utile pour évoluer sur des terrains accidentés ou glissants.
• 1 gourde (1 litre minimum)
• 1 lampe frontale (très utile pour les nuits en camping)
• 1 couverture de survie (facultatif)
• 1 couteau de poche (à mettre dans le bagage allant en soute)
• 1 petite pochette (de préférence étanche) pour mettre son argent
• Nécessaire de toilette : prenez des produits biodégradables de préférence (il existe du savon liquide biodégradable de marque CAO).
• 1 serviette de toilette : il en existe qui sèchent rapidement : marque Packtowl (existent en 4 tailles).
• Boules Quiès (facultatif)
• Papier toilette
• Crème solaire et stick à lèvres
• Une paire de chaussures ou de bottes pour la visite de Red Rock Canyon (facultatif)


Couchage

• Un sac de couchage en duvet ou synthétique moyen en été (-5°C) et chaud en fin de saison (-7°à -15°C). Les journées peuvent être très chaudes, autour de 27°C, mais les nuits assez fraîches (gel possible au sol en tout temps).

• Une couverture de soie (l’été) ou en polaire (automne) peut ajouter du confort et de la chaleur à votre sac de couchage.

• Matelas autogonflant fourni par l’agence.


Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence
• Bande adhésive élastique (type Elastoplast, en 6 cm de large)
• Jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes
• Double peau (SOS Ampoules de marque Spenco, disponible en magasins de sport, en pharmacie, parapharmacie...)
• Répulsif anti-moustiques (nous vous conseillons néanmoins de les acheter sur place car ils sont plus efficaces)


Trousse de secours

Une trousse de premiers secours fournie par l'agence et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.


Formalités et santé

Formalités spécifiques

Dans ce programme, vous franchissez la frontière américaine par voie terrestre, et des démarches particulières s'appliquent : vous devrez remplir le formulaire I-94W et vous acquitter d'une taxe de 6$ (en espèces) au moment du passage de frontière.
Aussi, si votre vol à l’aller ne passe pas par le territoire des Etats-Unis (donc si vous n'entrez pas aux Etats-Unis auparavant par voie aérienne ou voie maritime), vous êtes dispensé de cette démarche pour obtenir l’autorisation ESTA. Dans le cas contraire, il faut bien suivre la procédure ESTA (cf. document joint lors de l'inscription).


Passeport

Passeport en règle pour les ressortissants français, belges ou suisses, dont la validité dépasse d'au moins un jour le séjour projeté au Canada (voir également, plus bas, la rubrique « Formalités d’entrée ou de transit aux Etats-Unis » ; un voyage au Canada entraînant souvent le passage de la frontière US, votre passeport devra répondre aux critères mentionnés).

A partir du 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, devront obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille.
Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Attention ! Pour les mineurs, voyageant seuls ou accompagnés par un seul des parents, il faudra, en cas de contrôle, fournir un certain nombre de documents établissant la filiation de l’enfant et garantissant que le voyage est autorisé par les deux parents. A ce propos, nous vous conseillons de contacter l'ambassade du Canada ou de consulter son site.
A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents. Les mineurs voyageant dans ces conditions devront présenter : carte d'identité ou passeport (selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire sera accessible sur le site www.Service-Public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Si votre voyage au Canada vous amène à passer la frontière des Etats-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement) et présenter l'un des passeports mentionnés ci-dessous.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d'un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d'une autorisation électronique d'ESTA (Système électronique d'autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n'est pas une garantie d'admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2015), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

Attention ! le transport des bagages est payant.
Sur un vol au départ de l’Europe et à destination des Etats-Unis, vous êtes autorisés à emporter deux bagages de soute par personne : le premier (d’un poids maximum de 23 kg) est gratuit ; le second (d’un poids maximum de 23 kg) est payant. Par contre, si, aux Etats-Unis, vous effectuez un vol domestique, la règle du bagage gratuit ne s’applique plus : la compagnie vous demandera de payer le transport de vos bagages.

Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne ou soudanaise.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.


Visa

Pas de visa pour les voyageurs français, belges ou suisses : présentation du billet aller-retour et de preuves de solvabilité (carte bancaire, chèques de voyage). Pour les autres nationalités, se renseigner auprès du consulat ou de l’ambassade.


Vaccins Conseillés

Comme partout, il est important d’être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), éventuellement, hépatites A et B, rougeole. Aux randonneurs, on peut conseiller de se faire vacciner contre la rage, qui peut être transmise par morsure de renard, de sconse ou de chauve-souris.


Prévention Paludisme

Le paludisme est totalement absent, mais la possibilité de transmission d'autres maladies par d'autres insectes nécessite, en été, l'utilisation de répulsifs. Les tiques, en particulier dans le sud Ontario, peuvent être responsables de la maladie de Lyme (contre laquelle existe, au Canada, un vaccin, non disponible en France). Les moustiques, qui pullulent dès le mois de juin, peuvent transmettre le virus West Nile, moins cependant qu'aux Etats-Unis.


Autres risques

Ce sont les risques environnementaux et comportementaux communs aux pays de haut niveau sanitaire. Ils peuvent être, ici, fonction des différences climatiques entre le nord, péri-arctique, et le sud, tempéré, aussi nettes en hiver qu'en été.


Informations pratiques

Le système de santé canadien est l’un des meilleurs du monde. Il est toutefois raisonnable de s'informer auprès de la compagnie d'assurance des conditions de prise en charge des frais engagés en cas d'accident ou de maladie.


Pays et climat

Climat et Informations régionales

Avant même de présenter le climat américain, il est nécessaire de préciser qu'aux Etats-Unis les températures sont exprimées en degrés Fahrenheit et non pas en degrés Celsius comme en Europe. La conversion des uns aux autres n'est pas des plus simples.
Pour passer des Fahrenheit aux Celsius, la méthode rigoureuse et qui donne un résultat précis peut réclamer une calculette !
Il faut en effet soustraire 32 à la température exprimée en degrés Fahrenheit, multiplier par 5 puis diviser par 9. On obtiendra ainsi 104°F = 40°C ou 17,6°F = -8°C. Rappelons que 32°F = 0°C.

Il existe une autre méthode, plus accessible au calcul mental, et qui donne un résultat approximatif convenable.
Il s'agit de soustraire 30 à la température exprimée en Fahrenheit, de diviser par 2, puis d'ajouter 10% du résultat, si celui-ci est positif, ou de soustraire 10%, si il est négatif.
On obtiendra ainsi 104°F = 40,7°C ou 17,6°F = -6,8°C. On peut tout à fait se satisfaire de cette approximation, de l'ordre du degré Celsius ; avec cette méthode 32°F = 1,1°C.

Après cela, les voyageurs les plus sensibles à la température jugeront qu'il est peut-être plus simple de se munir d'une petite table de conversion Fahrenheit-Celsius !

Sans aller jusqu'à dire que la complexité du climat américain est à l'image de celle du rapport Fahrenheit-Celsius, il est néanmoins évident qu'un pays aux dimensions continentales présente des climats très variés. Pour ne parler que des températures, disons simplement qu'une différence de 40°C entre les températures extrêmes de deux points des Etats-Unis dans la même journée est une chose fréquente, et cela sans prendre en compte les températures polaires de l'Alaska !

Parmi les facteurs expliquant la variété de ces climats, il faut, bien entendu, rappeler l'exceptionnelle extension en latitude que présentent les Etats-Unis : le point le plus au nord de la Nouvelle-Angleterre se situe au niveau du 50e parallèle, alors que le sud de la Floride est proche du tropique du Cancer, au niveau du 25e parallèle. Ces latitudes correspondent à peu près aux emplacements de Bruxelles ou de Prague pour le nord et des îles Canaries ou d'Assouan, en Egypte, pour le sud !

Les reliefs sont un autre élément déterminant les différents climats américains.
Tous les grands massifs montagneux des Etats-Unis sont orientés nord-sud. Dès lors, ils forment des obstacles naturels aux influences maritimes, tant pacifiques qu’atlantiques. L'Ouest en donne une illustration frappante : ce sont les hauteurs de la Sierra Nevada qui, en arrêtant les nuages venus du Pacifique, sont responsables du caractère désertique du Grand Bassin, où se situe, entre autres, la Vallée de la Mort.
Si la présence de montagnes influe sur le climat, leur absence le fait tout autant. C'est le cas pour les Grandes Plaines où aucun relief élevé n'entrave la circulation nord-sud des masses d'air polaire et tropical. Raison de grands contrastes saisonniers. En effet, alors qu'en hiver l'air froid polaire peut descendre très loin vers le sud, en été, l'air chaud tropical en provenance du Golfe du Mexique remonte très haut vers le nord.

Enfin, la présence et la nature des courants marins sont un élément à prendre en compte. Si le Gulf Stream (courant chaud) caresse la Floride, l'essentiel du littoral atlantique américain est, au contraire, refroidi par le courant du Labrador, courant glacé qui descend du Groenland. Ce courant est à l'origine des hivers rigoureux de la côte est-américaine.
Côté Pacifique, si l'extrême nord est le domaine du courant d'Alaska et des Aléoutiennes, courant chaud qui réchauffe légèrement le sud de l'Alaska, le reste de la côte ouest est baigné par le courant de Californie, relativement froid. C'est lui qui rafraîchit les étés du littoral occidental.

Ces généralités permettent de constituer plusieurs zones climatiques.

L'est.

Le nord et le centre, jusqu'à Washington, présentent un climat continental humide. Le contraste de température entre l'hiver et l'été est important. Les étés sont chauds - et de plus en plus chauds, au fur et à mesure qu'on descend vers le sud. Par contre, les hivers sont rigoureux. New York, par exemple, connaît en janvier une température moyenne de 0°C. Cela peut surprendre pour une ville maritime, située de plus à la latitude de Naples ! En fait, cela n’a rien étonnant et montre simplement l'influence considérable que peut avoir un courant marin, en l'occurrence le courant glacé du Labrador.
Les précipitations, elles, sont assez abondantes avec une pluviosité moyenne de 1300mm par an. L'hiver est la saison la plus arrosée. Notons également que cette zone est souvent frappée par de violentes tempêtes de neige, capables de paralyser des villes entières.

Au sud de Washington, le climat devient subtropical humide. Il est caractérisé par des hivers très doux et plutôt secs : la température moyenne à Miami peut atteindre 19°C au mois de janvier ! Les étés y sont très chauds et humides, en particulier à proximité du golfe du Mexique : la pluviosité est d'environ 1500mm par an à Miami (alors qu'elle ne dépasse pas 1000mm par an à Richmond, au nord de la zone).
C'est à l'extrême-sud de la Floride que se situe la ville la plus chaude des Etats-Unis, Key West, qui affiche une température moyenne annuelle de 25,2°C.
D'autre part, entre juin et octobre, ces régions de l'est peuvent être atteintes par des cyclones dévastateurs, avec des vents dépassant parfois 300 km/h.

Le centre.

Si le sud des Grandes Plaines (Midwest) peut être rattaché à la zone subtropicale humide, la continentalité du reste de cette région est nettement marquée. Les variations saisonnières y sont de grande ampleur. C'est ainsi qu'au plein centre de cette zone, on peut avoir des températures moyennes estivales de l'ordre de 30°C alors que la moyenne hivernale descend jusqu’à -10°C.
En règle générale, les Grandes Plaines (exceptée la région des Grands Lacs, plus tempérée) ont des étés torrides, pendant lesquels les températures dépassent souvent 30°C. A l'inverse, les régions les plus septentrionales subissent des hivers redoutables où les -20°C sont allègrement franchis.
D'autre part, centre et sud, l'été, sont souvent le théâtre d'orages très violents et de tornades meurtrières (parfois à plus de 400 km/h). L'hiver, quant à lui, est propice aux blizzards glacés, qui soufflent dans les Hautes Plaines situées à l'ouest de la région.
L'autre élément caractéristique de cette zone est la diminution des précipitations d'est en ouest. Ainsi, alors qu'au pied des Appalaches, la moyenne des précipitations est d'environ 1300mm par an, elle n'est plus que de 400mm par an à l'autre extrémité des Grandes Plaines, à latitude égale.

L'ouest.

Passées les premières barrières montagneuses des Rocheuses, où règne un climat de montagne, on entre dans la région centrale de l'Ouest américain, caractérisée par des plateaux au climat désertique. Rappelons que ce caractère est en grande partie lié à la présence, à l'ouest de ces plateaux, de chaînes montagneuses assez élevées (Coast Ranges, Cascade Range et Sierra Nevada). En conséquence, cette zone ne reçoit que très peu de précipitations. Record pour l’Arizona : la ville de Yuma est la plus sèche des Etats-Unis, avec une pluviosité de 80mm par an, inférieure à celle de certaines régions sahariennes. C'est également en Arizona qu'on atteint le record de luminosité : Phoenix a un ensoleillement annuel de 3700 heures, ce qui représente environ 350 jours de soleil par an. Autre record, c'est la Vallée de la Mort, au sud du Nevada, qui détient, avec 56,7°C, la palme de la température la plus élevée aux USA. Un tel niveau de température n'est dépassé que dans le Sahara. Cela n'empêche pas le Grand Bassin de connaître aussi des nuits très froides et des hivers glacés.
On notera néanmoins que le désert de Sonora, au sud de l'Arizona, est très réputé pour ses hivers particulièrement doux et ensoleillés, qui ont fait de Phoenix, par exemple, l'une des grandes destinations touristiques hivernales.

Avant d'atteindre la côte pacifique proprement dite, il faut s'arrêter un instant sur le beau climat de montagne offert par la Sierra Nevada. Haut-lieu des sports d'hiver, grâce au plus important enneigement des Etats-Unis, cette chaîne montagneuse jouit également d'étés agréables, chauds et ensoleillés. C'est le cas notamment du remarquable lac Tahoe. Situé à 1897m d'altitude sur la frontière Californie-Nevada, il est devenu un lieu de vacances couru en toutes saisons.

La façade pacifique présente deux types de climat.

Le nord de la côte, jusqu'au nord de San Francisco, connaît un climat tempéré, dont la tendance océanique humide est marquée. Les hivers sont doux et les étés frais, mais les différences de température entre ces deux saisons sont faibles : à Seattle, par exemple, les températures moyennes sont de 4°C en janvier et de 18°C en juillet. Cette fraîcheur estivale est liée à la présence du courant marin de Californie (froid).
Dans toute cette zone, les précipitations venues du Pacifique sont importantes et augmentent avec l'altitude. Ainsi, dans l'Etat du Washington, au nord, si la pluviosité est de 1000mm par an au niveau de la mer, elle approche les 3000mm sur les pentes ouest de la chaîne des Cascades ; le record étant détenu par le mont Olympus qui, avec environ 4000mm, est le lieu le plus arrosé des Etats-Unis.
En descendant vers le sud, le niveau des précipitations décroît, mais atteint encore une moyenne supérieure à 1500mm par an à la frontière Oregon-Californie.

Au sud de cette zone, en partant de San Francisco, le climat devient méditerranéen. Les hivers sont particulièrement doux : les moyennes de janvier atteignent 10°C à San Francisco et 13°C à Los Angeles. Par contre, dans ces villes littorales, les étés sont assez frais et la température dépend beaucoup de l'influence du courant marin froid de Californie. Très sensible à San Francisco, ce courant y maintient la moyenne des températures estivales aux alentours de 15°C. Los Angeles, de part sa situation en retrait de l'océan, connaît une moyenne estivale de 22°C. A l'intérieur des terres, les étés sont nettement plus chauds.
Quant aux précipitations, on peut distinguer, dans presque toute la région, une saison pluvieuse (d'octobre à avril) et une saison sèche (de mai à septembre). Le niveau des pluies décroît énormément en descendant vers le sud, passant de 1 500 mm par an au nord de la zone à 250mm par an à San Diego, ville située sur la frontière mexicaine.

Les journées en été sont plutôt chaudes, sèches lorsque l’on se trouve à l’est des montagnes, mais assez chaudes et plus humides à l’ouest. Certaines nuits en altitude peuvent être fraîches, voire froides.
Septembre : un peu plus doux pendant la journée avec des nuits plus fraîches.
Sachez que le climat dans les Rocheuses peut être imprévisible, il peut souvent y avoir des températures froides pendant l’été, des orages et même des tempêtes de neige ! Il vaut mieux apporter plus de vêtements afin d’être certain de ne pas avoir froid (pour le parc Glacier).

Températures moyennes Yellowstone sur 48 ans
Temp (°C) Jan Fev Mar Avr Mai Juin
Moy max -2 1 4 10 13 21
Moy min -12 -11 -8 -3 1 5

Temp (°C) Juil Août Sept Oct Nov Dec
Moy max 26 25 20 13 4 -1
Moy min 8 8 3 -1 -7 -11

Pour connaître les prévisions météorologiques, vous pouvez consulter les différents sites Internet suivants :
- www.meteoconsult.fr
- www.meteo.fr
- www.lachainemeteo.com


Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...


 
Aller en haut de la page

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation des cookies pour disposer de services et d'offres adaptés à vos centres d'intérêts. Pour en savoir plus, cliquez ici.