Nouveauté Randonnée Canada (Nunavut) - Circuit accompagné
Trek dans le parc Auyuittuq en Terre de Baffin

11 jours
Difficulté physique 3
Code: CAN091
à partir de 5670 € TTC
Prochain départ le : 05/07/2020
Infos techniques

Activités : Randonnée
Itinérance : Itinérant

Idées associées
Faune | Flore | Kluane
Nous contribuons à préserver
les forêts dans le monde
Notre engagement dans le développement durable
© Cécile Guérin  - Parc national Auyuittuq - Nunavut - Canada
  • © Parc national Auyuittuq - Nunavut - Canada - Cécile Guérin 
  • © Parc national Auyuittuq - Nunavut - Canada - Cécile Guérin 
  • © Parc national Auyuittuq - Nunavut - Canada - Martin Roy
  • © Parc national Auyuittuq - Nunavut - Canada - Danielle Samson
  • © Parc national Auyuittuq - Nunavut - Canada - Danielle Samson
  • Dates et prix
  • Jour par jour
  • Fiche technique
  • Extension

Randonnée au Canada : les points forts de votre circuit

  • Le trek dans le parc Auyuittuq et ses paysages majestueux
  • Le mont Thor et sa falaise impressionnante
  • Le tour en bateau dans l'île de Kekerten
  • La rencontre avec des Inuit à Pangnirtung
  • Une expédition en autonomie avec portage

Votre circuit au Canada (Nunavut) :

Le parc national d’Auyuittuq est situé au-delà du cercle arctique au Canada, où l’on trouve les plus beaux paysages alpins de la planète. Des tours majestueuses, sculptées dans le roc par les glaciers, s'élancent à l'assaut du soleil. Avec une superficie de 21 000 km², il est couvert sur une bonne partie par la calotte glaciaire de Penny, elle-même vestige des glaciers continentaux de la dernière période glaciaire. Au milieu, une immense vallée coupe le parc du nord au sud, la passe d’Akshayuk. C’est ici même que vous êtes invité à randonner depuis Pangnirtung, communauté inuit sur les rives du fjord du même nom. Un paradis pour le randonneur à la recherche de paysages insolites et habitué aux treks avec portage. Le voyage se termine par un tour en bateau jusqu'à l'île de Kekerten et ses vestiges d'expéditions baleinières.


Périodes de départ et tarifs

du au adulte
prix TTC
départ assuré
à partir de
inscription
option
05/07/20 15/07/20 5670 € 4 pers.

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande.
Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend :

Le transport aérien, les hébergements, les repas pendant l'expédition, l’équipement collectif pour l’expédition (matériel de cuisine et de camping), les transferts à partir d'Iqaluit, l'encadrement par un guide bilingue local, les frais d'entrée du parc.


Le prix ne comprend pas :

Les assurances, les frais d'inscription, certains repas, les pourboires.


Programme

Jour 1 - Vol pour Montréal (ou Ottawa)

Vol pour Montréal (ou Ottawa, en fonction du vol suivant pour le Nunavut). Transfert puis soirée libre.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 2 - Vol pour Iqaluit

Transfert libre à l'aéroport pour prendre le vol à destination d'Iqaluit, capitale du Nunavut, territoire inuit créé en 1999. Vous serez accueilli à votre arrivée par votre guide qui vous conduira à votre hébergement. Vous aurez le temps ensemble pour un briefing et une vérification de l'équipement et peut-être de découvrir cette communauté surprenante. Dîner et nuit à l’hôtel.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 3 - Vol pour Pangnirtung

Vous prenez votre vol pour Pangnirtung et, si le temps est dégagé, vous découvrirez le parc Auyuittuq depuis le ciel et une partie du parcours que vous allez effectuer. A votre arrivée, vous devez accomplir les formalités d'entrée dans le parc national d’Auyuittuq auprès des Rangers. Ils vous donneront toutes les informations dont vous avez besoin avant votre départ, notamment en terme de sécurité par rapport aux ours polaires. Puis vous partez en bateau (environ 1h30) avec votre guide inuit, en direction du fond du fjord de Pangnirtung et le point de départ de votre randonnée. Installation du camp et montage des tentes pour la nuit.

  • Type d'hébergement : en bivouac


Jours 4 à 7 - Randonnée à pied dans le parc Auyuittuq "la terre qui ne fond jamais"

Vous commencez votre expédition en suivant la rive de la rivière Weasel vers le sommet du col (500m de dénivelé). En longeant les montagnes vous passez devant le lac Crater, un magnifique lac turquoise qui n’est pas le résultat de l’impact d’une météorite, comme son nom le laisse à penser, mais dû à sa forme parfaitement ronde. Le lac n’est pas visible depuis la piste, il se trouve de l’autre côté de la crête qui est en fait la fin de la moraine du glacier et marque la limite de la dernière avancée du glacier il y a plus de 100 ans.
Après deux journées de marche, vous établissez un camp où vous passerez les prochaines nuits. Le jour suivant, vous partirez à la journée pour randonner vers le mont Thor (1675m), impressionnant par ses parois vertigineuses de granit.
Le parcours est jalonné de moraines avec parfois des torrents à traverser, générés par les glaciers environnants, des moraines alternant avec une toundra humide ; le terrain n'est pas difficile mais demande de l'attention. Les parois de granite qui vous entourent sont exceptionnelles et témoignent de la dernière glaciation.
Cette vallée que vous traversez est empruntée par les Inuit depuis des millénaires, elle permet de rejoindre les deux côtes et les villages de Qikiqtarjuaq et Pangnirtung.
Lors de cette traversée, chacun doit transporter son équipement, ses effets personnels ainsi qu'une partie du matériel collectif (nourriture et équipements de camping).
La flore arctique est très présente en début d'été (saxifrages pourpres, fleurs emblématiques du Nunavut, renoncules, cassiopes tétragones, saules arctiques), alors que bleuets, canneberges alpines et autres baies pousseront sous le soleil. Quant à la faune, c’est aussi depuis ces mêmes falaises que faucons, aigles et harfangs des neiges surveillent au sol les lièvres arctiques et les lemmings comme les renards et les loups arctiques. Les caribous, eux, ont, depuis des millénaires, l’habitude de venir s’abreuver à la grande rivière lors des grandes migrations. Nanook (l'ours polaire) quant à lui, a l’habitude des bords de mer et s’oriente davantage vers sa nourriture de prédilection : le phoque. Bien que les chances de rencontrer le seigneur de l’Arctique soient très minces, la prudence prévaut.

  • 8h de marche
  • Dénivelé + : 500 m
  • Type d'hébergement : sous tente
  • Distance Parcourue : 70 km


Jour 8 - Transfert en bateau pour Pangnirtung

Après ces quelques jours dans le parc, le bateau vient vous reprendre pour visiter l'île de Kekerten, une ancienne station baleinière qui était en activité dans les années 1870. On y trouve encore des objets et vestiges de cette période et vous pourrez visiter le village. Retour à Pangnirtung, que les locaux appellent Pang, communauté très active, riche en histoire et où de nombreux artisans taillent la pierre et réalisent de très beaux objets.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 9 - Vol Iqaluit - Ottawa ou Montréal

Transfert à l’aéroport et, en fonction des rotations, vol pour Ottawa ou Montréal. Transfert libre à votre hébergement.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 10 - Vol retour

Journée libre en fonction de l'heure de votre vol. Transfert libre à l’aéroport et vol retour pour Paris.

  • Type d'hébergement : en avion


Jour 11 - Paris

Arrivée à Paris.


Important itinéraire

Le circuit de la randonnée est un aller/retour, les étapes peuvent être modifiées selon le rythme du groupe et en fonction des conditions météo.

  • Détail du voyage
  • Equipement
  • Formalités et santé
  • Pays et climat
  • Tourisme responsable
  • Bibliographie

Détail du voyage

Niveau physique

5 à 6 heures de marche par jour environ. Dénivelé positif de 500 à 800 mètres. Bonne condition physique requise. Prévoyez un entraînement avant votre départ.


> Cliquez sur l'activité principale de votre voyage pour en connaître le niveau de difficulté :

Nombre de jours d'activités

4.5 jours de randonnée avec portage.


Nombre de participants

De 4 à 6 participants


Caractéristiques du circuit

C'est une traversée partielle du parc en itinérance, durant laquelle chaque participant doit transporter ses effets personnels ainsi qu'une partie du matériel collectif (tentes et nourriture). Vous devez donc être en très bonne forme physique et en mesure de porter un sac de 15 à 20 kg. Il y aura presque 5 jours de marche avec votre paquetage. La moyenne est d’environ 8 à 18 km par jour.
Sur ce circuit, il n’y a quasiment pas de sentier, et le terrain varié, à savoir pierriers, moraine, des traversées de rivières (avec de l'eau jusqu'au genou) et de la toundra humide.
Vous passez vos nuits sous tente et monterez le bivouac dans une nature parfois rude mais grandiose.
Une participation active aux tâches collectives est demandée (préparation des repas et montage/démontage du campement).


Hébergement

2 nuits à l’hôtel à Ottawa ou Montréal, en chambre double.
1 nuit à l’hôtel à Iqaluit et 1 nuit à Pangnirtung, en chambre double.
5 nuits sous tente pendant la randonnée.


Nourriture

A Ottawa ou Montréal : repas non inclus
A Iqaluit : petit déjeuner inclus
A Pangnirtung : repas libres
Pendant le trek : pension complète sous forme de plats lyophilisés. Il y aura peu de produits frais. Prévoir quelques vivres de course si vous avez l'habitude de certaines denrées.


Encadrement

1 guide bilingue (français/anglais). Vous serez dans un groupe international.


Transfert et transport des bagages

Pendant la randonnée vous portez un sac à dos de 15 à 20 kg environ, comprenant votre équipement personnel ainsi qu'une partie de la nourriture et de l'équipement collectif.


Transports aériens

Vols réguliers.


La sécurité

Votre guide dispose d'un téléphone satellite.


Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos pour le voyage en avion et 1 grand sac à dos pour le trek.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos d’une capacité de 35 litres environ. Il vous servira de bagage à main lors de vos déplacements et pourra être laissé au point de départ de la rando avec les affaires dont vous n'aurez pas besoin pendant la randonnée.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le sac à dos de 80 litres :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens, le poids des bagages en soute est limité à 20 kg par personne.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
Retirez votre veste ou votre manteau.
Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.


Vêtements

En préparant votre sac, gardez à l'esprit que vous devrez le porter pendant la randonnée et que la nourriture ainsi que le matériel collectif seront répartis entre les participants avant le départ lors de la réunion d'information.
Ce trek se déroule dans une région où la météo est imprévisible : pluie, neige et vent même en été !
Pendant la randonnée, prenez le strict nécessaire, vous pourrez laisser à Pangnirtung les affaires dont vous n'aurez pas besoin.
Ne prenez pas de coton, car il ne sèche pas et garde l'humidité.

En "très raccourci", prévoyez les mêmes vêtements que vous utiliseriez en randonnée pédestre autour du Mont-Blanc.

Vous devez prévoir :
- Sac à dos 80 litres
- Sacs étanches légers pour compartimenter vos affaires et répartir plus facilement dans votre sac à dos
- 2 pantalons de randonnée séchant rapidement
- 3 sous-vêtements techniques (haut et bas)
- 2 tee-shirts (1 x manches courtes, 1 x manches longues, pas de coton),
- 2 vestes en polaire (plutôt légères),
- 1 petite doudoune légère
- Veste coupe-vent et pantalon imperméable
- Bonnet et casquette (prévoir le froid comme le coup de soleil !), foulard
- Gants en laine
- Chaussures de randonnée (qui doivent être déjà "faites")
- Chaussures légères pour le camp
- Sandales ou chaussons néoprène pour passer les gués
- Chaussettes en laine ou synthétique
- Bâtons de marche rétractables (peuvent être portés sur le sac à dos)
- Guêtres


Equipement

- Trousse de toilette avec savon biodégradable, lingettes, brosse à dents et dentifrice, répulsif à insectes, crème hydratante et solaire
- Lunettes de soleil, jumelles
- Appareil photo et batteries ou piles de rechange
- Panneau solaire (éventuellement) pour recharger vos batteries
- Bouteille thermos ou gourde
- Briquet, couteau de poche


Couchage

Il faut prévoir un sac de couchage (température confort -10°c) et un matelas.


Pharmacie personnelle

• Vos médicaments habituels
• Médicaments contre la douleur
• Anti-diarrhéique
• Antiseptique intestinal
• Traitement antibiotique à large spectre: prévoir 8 jours de traitement
• Pommade anti-inflammatoire
• Collyre (poussière, ophtalmie)
• Pastilles purifiantes pour l’eau de boisson
• Bande adhésive élastique (Elastoplast) pour prévenir l'échauffement et les ampoules
• Jeu de pansements adhésifs
• Compresses désinfectantes
• Double peau (protection contre les ampoules, disponible en pharmacie)
• Traitement pour rhume et maux de gorge
• Crème type Biafine pour les brûlures


Trousse de secours

Une pharmacie collective est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.


Matériel fourni

Tentes et matériel de cuisine (poêle, réchaud, assiettes).


Formalités et santé

Passeport

Passeport en règle pour les ressortissants français, belges ou suisses, dont la validité dépasse d'au moins un jour le séjour projeté au Canada (voir également, plus bas, la rubrique « Formalités d’entrée ou de transit aux Etats-Unis » ; un voyage au Canada entraînant souvent le passage de la frontière US, votre passeport devra répondre aux critères mentionnés). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

AVE
Les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille (si et seulement si il figure sur leur passeport).
Attention ! des sites non officiels proposent de délivrer l'AVE aux voyageurs à des tarifs exorbitants ; il arrive même que l'autorisation ne soit pas délivrée, ou pas reconnue par les autorités canadiennes. Veillez à faire la demande à l'adresse mentionnée ci-dessus.

MINEURS
Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. Attention ! Pour les mineurs, voyageant seuls ou accompagnés par un seul des parents, il faudra, en cas de contrôle, fournir un certain nombre de documents établissant la filiation de l’enfant et garantissant que le voyage est autorisé par les deux parents : un extrait d'acte de naissance avec filiation, une autorisation écrite pour le voyage par le (ou les) parent(s) absent(s), photocopie d'une pièce d'identité du (ou des) parent(s) absent(s). A ce propos, nous vous conseillons de contacter l'ambassade du Canada ou de consulter son site.

La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

USA
Si votre voyage au Canada vous amène à passer la frontière des Etats-Unis par voie terrestre, vous devrez, même pour une excursion, remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (payable en dollars américains uniquement) et présenter l'un des passeports mentionnés ci-dessous.

PERMIS DE CONDUIRE
Pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.

Si votre voyage implique que vous transitiez par les Etats-Unis :

DOCUMENTS. Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d'un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». A partir du 15 janvier 2017, l'autorisation de sortie du territoire est rétablie pour les mineurs français voyageant sans au moins l'un de leurs parents.

ESTA. Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d'une autorisation électronique d'ESTA (Système électronique d'autorisation de voyage). Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n'est pas une garantie d'admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA. Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

APPAREILS ELECTRONIQUES. De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.


Visa

Pas de visa pour les voyageurs français, belges ou suisses : présentation du billet aller-retour et de preuves de solvabilité (carte bancaire, chèques de voyage). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.


Vaccins Obligatoires

Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.


Vaccins Conseillés

Comme partout, il est important d’être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), éventuellement, hépatites A et B, rougeole. Aux randonneurs, on peut conseiller de se faire vacciner contre la rage, qui peut être transmise par morsure de renard, de sconse ou de chauve-souris.


Prévention Paludisme

Le paludisme est totalement absent, mais la possibilité de transmission d'autres maladies par d'autres insectes nécessite, en été, l'utilisation de répulsifs. Les tiques, en particulier dans le sud Ontario, peuvent être responsables de la maladie de Lyme (contre laquelle existe, au Canada, un vaccin, non disponible en France). Les moustiques, qui pullulent dès le mois de juin, peuvent transmettre le virus West Nile, moins cependant qu'aux Etats-Unis.


Autres risques

Ce sont les risques environnementaux et comportementaux communs aux pays de haut niveau sanitaire. Ils peuvent être, ici, fonction des différences climatiques entre le nord, péri-arctique, et le sud, tempéré, aussi nettes en hiver qu'en été.


Informations pratiques

Le système de santé canadien est l’un des meilleurs du monde. Il est toutefois raisonnable de s'informer auprès de la compagnie d'assurance des conditions de prise en charge des frais engagés en cas d'accident ou de maladie.


Pays et climat

Climat et Informations régionales

Canada général :
Quatre saisons nettement différenciées ajoutent à l'attrait du pays.
En automne, un air vivifiant vous invite à admirer les brillantes couleurs des feuillages.
L'hiver, le paysage est couvert d'une neige scintillante. Apprenez à skier sur les pistes avoisinantes ou à patiner sur des rivières gelées.
Le printemps pointe dès février sur la côte ouest, et apporte avec lui des parfums de lilas, de jonquilles et de jacinthes.
L'été, le Canada est splendidement ensoleillé et invitant.
Étant donnée l’étendue du pays, le climat offre certains contrastes. La partie la plus méridionale, Pointe-Pelée (Ontario), se trouve à la même latitude que le nord de la Californie, tandis que le nord s'enfonce profondément dans l'Arctique.
L'été canadien est semblable à celui de la moitié nord des États-Unis, avec un temps doux ou chaud de mai à octobre. La saison de ski s'étend de décembre à la fin mars dans l'est et la fin mai dans l'ouest (et plus tard encore dans certaines stations). Les couleurs de l'automne (dans l'est du Canada) sont spectaculaires, surtout à la fin de septembre ou au début d'octobre.

Île de Baffin :
La région de l'île de Baffin a un climat polaire océanique qui se caractérise par des températures autour de 0°C toute l’année, voire bien en dessous en plein hiver. Février est le mois le plus froid avec des températures moyennes autour de -30°C. Juillet et août sont les mois les plus favorables de l’année avec des températures moyennes autour de 7°C.
Mais le vent, en moyenne de 15 km/h, peut donner un ressenti plus bas. Il y a peu de précipitations (entre 4 et 10 jours), et les chutes de neige sont très rares en juillet.
Il y a de la lumière tout le temps à cette époque de l'année mais il fait vraiment jour durant 7h30 en moyenne (à peu près entre 8h et 15h).
Pour résumer, la température est assez froide, malgré le fait que ces dernières années les températures soient montées légèrement au-dessus de la moyenne.
Vêtements chauds et coupe-vent sont donc indispensables.


Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’informations avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte Grand Nord Grand Large.


 
Aller en haut de la page