Nouveauté Croisière francophone Croisière Alaska - M/S Safari Endeavour
Au cœur des fjords et des glaciers

11 jours
Difficulté physique 1
Code: USA516
à partir de 8490 € TTC
Prochain départ le : 20/07/2019
Infos techniques

Activités : Navigation
Itinérance : Itinérant

Nous contribuons à préserver
les forêts dans le monde
Notre engagement dans le développement durable
©  Joël Le Coz  - Kayak sur le lac Haines - Alaska
  • © Kayak sur le lac Haines - Alaska -  Joël Le Coz
  • © Kayak sur le lac Haines - Alaska -  Joël Le Coz
  • © Alaska - Gérard Picard
  • © Glacier Bay - Yukon - Canada - Augustin Vuillard
  • © Sentier de chilkoot dans la forêt de Haines - Alaska -  Joël Le Coz
  • © Ours d Alaska - Gérard Picard
  • © Port de Seattle - Washington - Etats-Unis - Julie Bodnar
  • Dates et prix
  • Jour par jour
  • Fiche technique
  • Extension

Navigation Alaska : les points forts de votre croisière

  • Une croisière d’expédition au cœur d’une nature sauvage
  • Des sorties en kayak et bateau pneumatique
  • Une randonnée dans la forêt primaire
  • Les paysages de montagne, de glaciers et de forêts
  • Une faune abondante
  • 2 jours dans le parc national de Glacier Bay

Votre croisière en Alaska :

Contrée sauvage à la nature indomptée, l’Alaska offre des paysages d'une grande variété. Au fil d’une croisière côtière à bord du Safari Endeavour, découvrez cet incroyable territoire polaire aux forêts luxuriantes qui s’étalent à perte de vue et ces villages insolites abritant des communautés autochtones fières de leur culture et de leurs traditions. Vous visiterez Juneau, la capitale de l’Alaska, porte d’entrée du parc national de Glacier Bay, balisé de fjords et fréquenté par les baleines. Les plus sportifs pourront s’aventurer en randonnée pour rencontrer des mammifères rares ou en kayak et paddle pour approcher au plus près les icebergs. Véritable expédition sur une terre presque vierge, cette croisière vous plongera au cœur de paysages à couper le souffle. Votre voyage s’achèvera à Seattle, une ville fascinante connue pour son inventivité architecturale.


Périodes de départ et tarifs

du au adulte
prix TTC
départ assuré
à partir de
inscription
option
20/07/19 30/07/19 8490 € Assuré

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande.
Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend :

Les vols internationaux au départ de Paris (avec escales), les taxes aériennes et portuaires, 1 nuit à Juneau et 1 nuit à Seatlle en chambre double, la pension complète à bord, le logement en cabine double, les transferts hôtel/port/hôtel, les boissons à discrétion à bord du Safari Endeavour (vin, bière, spiritueux, boissons non alcoolisées, eau, thé, café), la pension complète du dîner du jour 1 au petit déjeuner du jour 10.


Le prix ne comprend pas :

Les frais d'inscription, les assurances, les boissons autres que celles mentionnées, les dépenses personnelles, les pourboires des guides et chauffeurs, les formalités d’entrée aux Etats-Unis (frais d’ESTA).


Complément d'information tarifaire :

Tarif 2019
Prix par personne selon la catégorie de cabine choisie :
Cabine Confort : 8490€
Cabine Confort Plus : 9490€
Cabine Deluxe : 9990€
Cabine Deluxe Plus : 10 990€
Suite baie vitrée : 12 490€


Programme

Jour 1 - Paris - Juneau

Départ de Paris sur vol régulier avec escale. Arrivée à l’aéroport de Juneau, accueil et transfert à l’hôtel. Dîner et nuit à l’hôtel.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 2 - Juneau

Capitale de l’Alaska, Juneau est nichée entre les montagnes et le canal Gastineau sur une étroite bande de terre. A l’allure d’une cité européenne, cette ville atypique est principalement connue pour sa nature spectaculaire, sa végétation abondante et pour être l’une des villes américaines les plus isolées. La découverte de l’or dans les années 1880 conduit à la fondation de la ville et a contribué à son essor.
Après le petit déjeuner, départ pour la découverte du glacier Mendenhall située à environ 20 km de Juneau. Long de 19 km et large de 2,4 km, il prend sa source dans le champ de glace Juneau, descend jusqu’au lac Mendenhall puis vers la rivière du même nom.
Déjeuner en ville, puis visite de l’Alaska State Museum qui renferme plus de 35 000 objets d’artisanat et d’art et en particulier une riche collection d’œuvres liées aux peuples autochtones de l’Alaska. Le musée retrace également l’histoire de la colonisation russe ainsi que la ruée vers l’or.
En fin d’après-midi, transfert au port, embarquement et installation à bord du Safari Endeavour.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 3 - Haines

Haines est située sur les berges du canal Lynn, le fjord le plus long et le plus profond de l’Amérique du Nord. Fondée par les missionnaires de l’Eglise presbytérienne en 1881, la ville a connu une augmentation constante de sa population jusqu’à la ruée vers l’or dont Haines a profité pour se développer. Aujourd’hui c’est une destination touristique très prisée par les vacanciers qui permet de découvrir l’Alaska authentique.
La nature alentour est une attraction en soi. Une balade du côté du Chilkat Inlet vous permettra de découvrir des points de vue incroyables sur les glaciers, l’océan et les montagnes avoisinantes. Après le déjeuner, descente (en bateaux locaux) de la rivière Chilkat dans le Chilkat Bald Eagle Preserve qui a pour mission de protéger la plus grande concentration de pygargues à tête blanche ainsi que leur habitat. Les plaines qui entourent la rivière constituent un endroit idéal pour l’oiseau emblème des Etats-Unis.
Dans l’après-midi, rencontre avec les membres de la nation amérindienne de Chilkat Tlingit. Premiers habitants du sud-est de l’Alaska, ils viendront à bord partager leur histoire et leur culture millénaires.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 4 - Navigation sur le canal Lynn

Voie navigable majeure pour les bateaux de transport et de croisière, le canal Lynn s’étend sur 145 km de l’estuaire de la rivière Chilkat au sud du détroit de Chatham. Avec ses 610m de profondeur c’est sans doute l’un des fjords les plus profonds et les plus larges du monde. Principale voie d’accès au Yukon où l’or avait été découvert en 1886, il sert de passage vers les zones de prospection du Klondike. L’endroit est parfait pour l’observation de la faune marine. Il n’est pas rare de voir de nombreuses espèces dans les eaux du Canal Lynn tels que les baleines à bosse, les orques, les marsouins de Dall, les otaries de Steller ou encore les loutres. Le commandant s’efforcera de trouver le meilleur endroit pour permettre de vivre cette expérience unique. Possibilité de faire du kayak ou une promenade dans la forêt primaire.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jours 5 et 6 - Le parc national de Glacier Bay

Classé au patrimoine mondial de l’humanité, le parc fut créé en 1925, puis transformé en parc national en 1980. Il couvre plus de 13 000 km² et offre de spectaculaires paysages de fjords et de champs de glace qui abritent des espèces menacées, notamment la baleine à bosse ou l’otarie de Steller. Ce royaume de glace comporte 12 glaciers représentant la plus grande concentration au monde sur une telle surface. Le parc est l’habitat naturel de nombreux animaux typiques de l’Alaska tels que grizzlis, ours noirs, caribous, loups, élans, cougars…
Profitez de ces deux journées pour explorer pleinement ce magnifique parc. Au programme, une découverte des icebergs en kayak, des sorties en bateau pneumatique avec une navigation au plus près des glaciers et des balades avec un garde forestier spécialiste de la zone.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 7 - L'île de Chichagof

Avec sa superficie de 5300 km², l’île est recouverte par une partie de la forêt nationale de Tongass, la plus grande forêt nationale des Etats-Unis. Elle constitue un écosystème exceptionnellement riche et représente désormais non seulement la plus importante réserve de grands arbres des États-Unis, mais aussi près d'un tiers des forêts pluviales tempérées qui subsistent à l'état primaire sur la planète.
Promenade guidée à travers la forêt, à la découverte de plantes et d’animaux dans cette immense beauté sauvage.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 8 - Navigation dans le détroit Icy

Journée de navigation au cœur des superbes paysages de cette région.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 9 - Sitka - Seattle

Sitka est une charmante ville insulaire entourée de magnifiques montagnes.
Arrivée le matin et débarquement. Transfert à l’aéroport et envol pour Seattle.
Déjeuner en ville, puis tour de ville de Seattle, la plus grande ville de l’Etat de Washington et port majeur d’Amérique du Nord. Seattle séduit par son patrimoine varié, ses prouesses architecturales de la Space Needle et du Columbia Center aux bâtiments de brique rouge de Pioneer Square. Découverte de la bibliothèque centrale, une superbe construction moderne recouverte de verre, passage devant le marché Pike Place, l’un des plus anciens des Etats-Unis et arrêt devant le tout premier café Starbucks.
En fin d’après-midi, transfert et installation à l’hôtel. Dîner au restaurant, nuit à l’hôtel.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 10 - Seattle

Petit déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport et envol à destination de Paris.

  • Type d'hébergement : en avion


Jour 11 - Paris

Arrivée à Paris dans la matinée.


  • Détail du voyage
  • Equipement
  • Formalités et santé
  • Pays et climat
  • Tourisme responsable
  • Bibliographie

Détail du voyage

Niveau physique

De quelques heures à une journée complète de navigation, sans aucune difficulté,


> Cliquez sur l'activité principale de votre voyage pour en connaître le niveau de difficulté :

Nombre de participants

De 1 à 80 participants


Hébergement

Le Safari Endeavour, entièrement rénové en 2012, est idéalement conçu pour la navigation côtière. D’une capacité maximum de 80 passagers, sa taille lui permet de s’amarrer dans la plupart des ports, au cœur des villes, mais également d’explorer de magnifiques fjords et voies navigables alaskiens.

La vie à bord
Le Safari Endeavour dispose de nombreux espaces pour votre confort et vos moments de détente. Le salon, confortable et chaleureux, prolongé d’un espace observation, vous accueille autour du bar avec un large choix de boissons. Un espace gymnastique, un salon de massage (service payant), deux bains à remous extérieurs sont à votre disposition en accès libre. Pour une exploration encore plus exclusive, le Safari Endeavour est équipé d’une plateforme de départ pour les kayaks et les bateaux pneumatiques, et d’une caméra sous-marine située à la proue pour une parfaite observation de la faune marine.

Caractéristiques
Longueur : 70,1m
Largeur : 12,19m
Tirant d’eau : 2,59m
Vitesse de croisière : 10 nœuds
Capacité : 80 passagers
Pavillon : américain
Equipage : 34-35 membres
Quatre Ponts : Principal, Supérieur, Panorama et Observation

Cabines et ponts
Toutes les cabines sont extérieures, bien aménagées et confortables, elles ont une superficie de 10 à 14m² (20m² pour les Suites) et disposent d’un lit double ou de deux lits jumeaux, d’une salle d’eau avec douche, WC, peignoirs et sèche-cheveux. Elles sont équipées d’une télévision à écran plat avec un lecteur DVD, d’un coin bureau et de jumelles. Les Suites disposent d’un coin salon, d’un bain à remous et de larges baies vitrées ouvrables. Les cabines du Pont Panorama s’ouvrent sur une coursive extérieure, celles du pont Supérieur et Principal sont accessibles par un couloir intérieur.
Cabine Confort : 8490€
Cabine Confort Plus : 9490€
Cabine Deluxe : 9990€
Cabine Deluxe Plus : 10 990€
Suite baie vitrée : 12 490€


Nourriture

Pension complète à bord.


Encadrement

Encadrement francophone.


Transfert et transport des bagages

Transferts de l'aéroport à l'hôtel et de l'hôtel au port pour l'embarcation, du port à l'hôtel et de l'hôtel à l'aéroport.


Préparation physique

Une bonne condition physique est préférable pour profiter pleinement du séjour. Des randonnées ou visites sont prévues chaque jour. Les débarquements se font à quai ou en annexe.


Informations pratiques

La faune sauvage
Ours :
L’Alaska fait partie de l’un des quelques refuges qui subsistent en Amérique du Nord pour les grizzlys et les ours bruns. Sur l’île de l'Amirauté, il y a deux ours bruns sur 3 km², presque autant que les aigles ! Chaque printemps, les ours sortent de leur l’hibernation et partent se nourrir de la végétation florissante au bord de l’eau. En milieu d’été, quand le saumon commence à remonter les rivières, l’ours pêche dans l'eau et attend sa proie.

Baleines :
L’un des principaux atouts de ce voyage est l’observation des mammifères marins, en particulier les baleines à bosse. Chaque été, après un hiver dans les eaux chaudes de Basse Californie mexicaine et d’Hawaï, les baleines à bosse migrent vers le nord pour se nourrir de plancton et de harengs qui brillent au soleil. Plus de 100 baleines à bosse se rassemblent dans ces eaux riches. Elles peuvent atteindre 15 mètres de long et peser 45 tonnes. Voir un tel animal se jeter hors de l’eau est un spectacle inoubliable.


Les activités du circuit

Excursion en kayak, à pied et en bateau pneumatique.


Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Le poids des bagages cabine est limité à entre 5 et 10 kg par personne suivant les compagnies aériennes et le type de vol.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires.
Vous recevrez avant votre départ des étiquettes GNGL, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage de soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée avec une veste et une polaire pour ne pas être saisi par le froid à le descente de l'avion et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
Retirez votre veste ou votre manteau.
Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.


Vêtements

Le choix vestimentaire pour les régions polaires demeure très personnel. Il dépend de votre adaptabilité et de votre sensibilité au froid.
Pour votre confort et sécurité, évitez d’être mouillé (que ce soit par la transpiration, la pluie, des bottes inadaptées ou des embruns). Apportez des vêtements protégeant de l’eau et du vent. Évitez les vêtements trop serrés qui ne laissent plus de place pour l’air : l’air est un très bon isolant thermique.
Les fibres synthétiques comme la fibre polaire retiennent mieux la chaleur que le coton. Le secret pour rester bien couvert est le "principe des 3 couches". Autrement dit, il vaut mieux porter plusieurs couches légères qu’une seule importante : vous pouvez enlever une de ces couches si vous avez trop chaud ou en remettre une si vous avez froid.

La couche la plus importante est l’externe, qui doit être résistante à l’eau et au vent car un petit vent de 6 km/h peut entraîner une déperdition de chaleur huit fois plus importante que sans vent. Un dicton habituel en région polaire : "Il n’y a rien d’aussi mauvais que le mauvais temps, sauf d’être mal habillé !".

La chaleur corporelle est plus facilement perdue par les parties du corps qui ont beaucoup de surface mais peu de masse : les extrémités. Gardez-les à la chaleur et au sec. Pour les mains, les moufles sont préférables aux gants.

Si le reste de votre corps est couvert, vous pouvez néanmoins perdre 90% de la chaleur par la tête. Assurez-vous de porter un bonnet, un passe-montagne ou une cagoule. Ils peuvent être abaissés afin de protéger vos oreilles, le front, le cou et le menton. Le cou a également besoin de protection par une écharpe.

Lorsque vous préparez votre sac, n’emportez pas trop de vêtements ou d’équipements. Sélectionnez ce qui est essentiel pour votre voyage :

- Une veste imperméable munie d’une capuche. Le Gore-tex est idéal bien qu’il soit possible de trouver des tenues étanches moins chères. La veste étanche est la couche de vêtements la plus importante. (Veste de pluie prêtée à bord)

- Un pantalon chaud. Un pantalon de ski convient ou un pantalon robuste qui puisse être porté entre vos sous-vêtements et un pantalon imperméable. Un jean et un pantalon de velours conviennent bien pour des excursions et pour porter à bord du bateau.

- Un pantalon imperméable est essentiel pour votre confort : il garde vos sous-vêtements secs et chauds. Le Gore-tex et les tissus similaires sont résistants à l’eau et respirant. (Pantalon de pluie prêté à bord)

- Sous-vêtements : le polypropylène est fortement recommandé, il vous garde au chaud sans surpoids.

- Des polaires de poids moyen sont recommandées.

- Moufles et gants. Garder ses mains au chaud et au sec est important. Des gants fins en polypropylène peuvent être portés sous des moufles. Vous pouvez donc retirer les moufles lorsque vous prenez des photos et être toujours protégé du froid.

- Un bonnet chaud et une écharpe protègent les oreilles.

- Des chaussettes robustes, de grandes chaussettes en laine sur une paire plus fine en polypropylène ou coton/laine permettent l’isolation des pieds. Apportez plusieurs paires, sachant que vous aurez inévitablement les pieds mouillés par la transpiration ou si vous mettez malencontreusement un pied dans l’eau.

- Une paire de bottes en caoutchouc complètement étanches, rigides et antidérapantes est essentielle pour les accostages : vous pouvez descendre du bateau pneumatique dans des endroits où il y a jusqu’à plusieurs centimètres d’eau glacée. Les bottes doivent couvrir le mollet (bottes de chasse ou de pêche recommandées). Des bottes sont prêtées à bord.


Equipement

- Pensez à des lunettes de soleil de bonne qualité à fort indice protecteur. Notez que la réverbération sur l’eau et la neige/glace peut pénétrer même si le ciel est couvert.
- Un petit sac à dos pour débarquer les mains libres
- Une paire de jumelles
- Un bâton de marche si vous estimez en avoir besoin, télescopique

Conseils photographiques
- Pensez à protéger votre appareil des éventuels embruns (sac étanche).


Formalités et santé

Passeport

Pour entrer sans visa, tout voyageur français, belge ou suisse (cela concerne aussi les enfants quel que soit leur âge) se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique ne dépassant pas 90 jours, doit être en possession d'un passeport individuel portant sur la couverture le symbole « puce électronique ». La France, la Belgique et la Suisse sont membres du Six-Month Club : pour voyager aux Etats-Unis, il suffit que le passeport dont disposent leurs ressortissants soit valide pour la durée du séjour. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

MINEURS NON ACCOMPAGNES
La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

RESTRICTIONS A L'EXEMPTION DE VISA
Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.

ESTA
Tous les voyageurs français, belges ou suisses se rendant, par air ou par mer, aux Etats-Unis (ou y transitant) pour un voyage touristique, devront être en possession, avant d’embarquer, d'une autorisation électronique d'ESTA (Système électronique d'autorisation de voyage) à leur nom et prénom tels qu'ils sont mentionnés sur les billets d'avion. Le formulaire ESTA devra être imprimé, avec la mention « autorisation accordée » et présenté à l’enregistrement. Ce document, simple autorisation d’embarquement, n'est pas une garantie d'admission sur le territoire des USA. Une fois accordée, cette autorisation est valable pour une ou plusieurs entrées et ce pendant deux ans (ou jusqu’à expiration de la validité du passeport du demandeur).
Les formulaires en ligne sont accessibles sur le site : https://esta.cbp.dhs.gov/ (la demande doit être faite au plus tard 72 heures avant le départ). Depuis le 20 décembre 2016, les voyageurs sont invités à indiquer dans le formulaire de demande leurs noms d'utilisateurs des réseaux sociaux ; l'administration américaine justifie cette requête, à laquelle il n'est pas, pour le moment, obligatoire de répondre, par des raisons de sécurité. L’autorisation d’ESTA est payante : 14 dollars US (tarif janvier 2017), à régler par carte bancaire au moment de la demande.

PASSEPORT D'URGENCE (France)
Les détenteurs d’un passeport d’urgence devront obligatoirement faire une demande de visa auprès du consulat américain à Paris, quelle que soit la raison de leur voyage.
Vous retrouverez cette rubrique sur le site de l'ambassade des Etats-Unis à Paris : http://french.france.usembassy.gov/niv-exemption.html (rubrique « Visas », puis « Séjour temporaire », puis « Programme d'exemption de visa »).
En tout état de cause, les délais nécessaires à l'obtention d'un visa américain sont peu compatibles avec une procédure d'urgence.

ENTREE AUX ETATS-UNIS
A l’arrivée, les services de l'immigration prennent une photo de votre visage et vos empreintes digitales. Patientez derrière la ligne jaune tant que l’on ne vous invite pas à la franchir, cela peut durer un certain temps... Il est à noter que de nombreux aéroports américains sont désormais équipés de bornes formalités automatisées, qui permettent d'accélérer notablement le mouvement (pourvu que les officiers de l'immigration en autorisent l'accès).
Les contrôles de douane se font au premier point d’entrée sur le territoire (en cas de transit par un aéroport canadien, celui-ci sera considéré comme point d'entrée aux Etats-Unis et la procédure suivante devra être respectée). Passée l’immigration, vous récupérez vos bagages sur les tapis roulants et vous rendez à la douane. En cas de continuation aérienne, vous devrez récupérer vos bagages et les apporter aux tapis-bagages qui desservent les correspondances (connecting flights). Ils seront dirigés vers votre destination finale. Les voyageurs souhaitant verrouiller leurs bagages de soute le feront avec un système TSA (Transportation Security Administration), qui en permet l'ouverture éventuelle sans forçage par les douanes américaines.
Si vous entrez aux Etats-Unis par voie terrestre, même pour une simple excursion, vous devrez remplir un formulaire I94W, délivré par les autorités d'immigration à l'arrivée, acquitter un droit de 6 dollars environ (tarif mars 2015 - en dollars américains uniquement) et présenter les passeports mentionnés ci-dessus.

VOYAGEURS EFFECTUANT UN TRANSIT AERIEN PAR LE CANADA
Depuis le 10 novembre 2016, les voyageurs dispensés de visa qui prennent un vol à destination du Canada, ou qui transitent par le Canada vers leur destination finale, doivent obtenir une autorisation de voyage électronique (AVE). Elle est valable 5 ans (à condition que votre passeport ait une validité équivalente) et coûte 7 dollars canadiens.
L'AVE n'est pas exigée des citoyens des Etats-Unis, ni des voyageurs possédant un visa valide. Elle ne l'est pas non plus des voyageurs entrant au Canada par voie terrestre ou maritime.
Le formulaire ad hoc doit être complété au plus tard 72 heures avant le départ sur le site http://www.cic.gc.ca/francais/visiter/ave-commencer.asp
Les femmes mariées doivent faire cette demande à leur nom de jeune fille.

APPAREILS ELECTRONIQUES
De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

PERMIS DE CONDUIRE
Pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.


Visa

La France, la Belgique et la Suisse relèvent du Programme d’exemption de visa. Les ressortissants français, belges ou suisses n’ont donc, en principe, pas besoin de visa pour se rendre aux Etats-Unis dès lors qu'ils disposent du passeport requis (voir rubrique « passeport »). En revanche, toute personne dont le voyage requiert (voir ci-après, par exemple) l’obtention d’un visa devra se rendre elle-même au consulat des Etats-Unis, à Paris pour les Français. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Il est à noter que les voyageurs ayant effectué un séjour en Iran (mais aussi en Irak, en Syrie, en Libye, en Somalie, au Yémen ou au Soudan) depuis le 1er mars 2011 devront, s'ils souhaitent se rendre aux Etats-Unis ou y transiter, faire en personne une demande de visa auprès du consulat américain, et ce même s'ils sont citoyens d'un pays relevant du Programme d'exemption de visa. Cette mesure s'applique également aux binationaux dont l'une des nationalités est iranienne, irakienne, syrienne, libyenne, somalienne, yéménite ou soudanaise.


Vaccins Conseillés

Comme toujours et partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, les hépatites A et B et, selon les conditions de voyage la typhoïde et la rage.


Autres risques

L'émergence et l'extension de certaines affections virales, transmises par des piqûres d'insecte (dengue, virus West Nile, maladie de Lyme), rend souhaitable l'utilisation de répulsifs dans certains Parcs Nationaux où les moustiques ou les tiques sont nombreux et incommodants, sans être obligatoirement dangereux. Si un voyage en Amérique du Nord n'expose pas aux risques sanitaires « exotiques », les risques comportementaux ou environnementaux peuvent être les mêmes qu'ailleurs. Presque tous les biotopes existent en Amérique du Nord. Leurs risques propres aussi. Nous les avons décrits sur notre site internet dans nos recommandations générales. Vous les retrouverez, en fonction de votre voyage, en vous reportant au chapitre correspondant : risques urbains (circulation, petite délinquance...), plongée sous-marine, haute-montagne, soleil et chaleur, froid...


Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont, bien sûr, satisfaisantes partout, mais le coût des soins et, en particulier, des hospitalisations, en Amérique du Nord, nécessite de vérifier toutes les clauses du contrat d'assurance assistance souscrit avant le départ (montant des frais pris en charge, surtout, et clauses d'exclusion).


Pays et climat

Climat et Informations régionales

Les dimensions et la variété du terrain jouent un rôle clé. Les influences de la mer, des massifs montagneux et l'angle du soleil donnent à l'Alaska un climat extrêmement variable, et les prévisions météo sont pour le moins hasardeuses. Dans la région centrale, on rencontre plutôt un climat humide avec des températures modérées en été. La région intérieure est généralement moins humide, voire même un peu plus chaude que le centre, avec toutefois de fortes variations possibles. Le ciel est très souvent couvert en Alaska. Pour les habitants, une bonne semaine se compose de trois jours de soleil, deux jours couverts et secs et deux jours où il faut sortir son imperméable. En Alaska, on se prépare à la pluie et on vit avec...
jour
minima de 10° à 15°
maxima de 20° à 30°
nuit
minima de -5° à 10°
maxima de 10° à 20°


Tourisme responsable

Protection des sites

L'équilibre de ces régions est précaire. Préservons-le.

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’informations avant de partir, vous trouverez la charte éthique du voyageur en cliquant sur le lien ci-dessous.
http://www.gngl.com/voyage/ATR-developpement-durable.aspx

Lisez également notre charte GNGL : http://www.gngl.com/voyage/Charte-GNGL.aspx


 
Aller en haut de la page