Croisière anglophone Croisière Groenland - Croisière Islande - Hondius
Islande-Groenland sur les traces de Charcot

11 jours
Difficulté physique 1
Code: GRO508
à partir de 5600 € TTC
Prochain départ le : 16/09/2019
Infos techniques

Activités : Observation aurores boréales, Plongée sous-marine, Randonnée
Itinérance : Itinérant

Nous contribuons à préserver
les forêts dans le monde
Notre engagement dans le développement durable
© G. Marion - Côte Est - Scoresby Sund - Groenland
  • © Côte Est - Scoresby Sund - Groenland - G. Marion
  • © Scoresby sund - Groenland - Nicolas Dubreuil
  • © Inuit - Groenland - Greenland Tourism
  • © Côte Est - Scoresby Sund - Groenland - G. Marion
  • © Côte Est - Scoresby Sund - Groenland - G. Marion
  • © Image d archive des expéditions de Jean-Baptiste Charcot - Groenland  - Fonds Charcot
  • © Image d archive des expéditions de Jean-Baptiste Charcot - Groenland  - Fonds Charcot
  • © Image d archive des expéditions de Jean-Baptiste Charcot - Groenland  - Fonds Charcot
  • Dates et prix
  • Jour par jour
  • Fiche technique
  • Extension

Observation aurores boréales Groenland - Islande : les points forts de votre croisière

  • La découverte du plus grand fjord du monde
  • L'observation d'aurores boréales et d'icebergs
  • La rencontre du peuple Inuit à Ittoqqotormiut
  • Des randonnées quotidiennes (niveaux très faciles à sportif)
  • Sur les traces du Commandant Charcot

Votre croisière au Groenland et en Islande :

Le Scoresby Sund, le plus grand fjord du monde ; Ittoqqortoormiit, le village le plus septentrional de la côte est du Groenland ; la côte de Blosseville, la plus haute chaîne de montagnes de l'île. Cette croisière au Groenland, vous fait voir les choses en grand et vous emmène sur les traces de l'explorateur polaire Jean-Baptiste Charcot qui cartographia la région ente 1925 et 1932. A partir de 1930, Charcot prépare la deuxième Année Polaire Internationale et installe une station de recherche française dans le Scoresby Sund : pour la première fois, un navire français mouille dans la baie Rosenving.

Tandis que le "Plancius" laisse l'Islande et le cercle polaire derrière lui, et se dirige vers la côte est du Groenland, les premiers icebergs surgissent à l’horizon. On peut alors admirer la finesse avec laquelle la nature a modelé la côte. Fjords, sommets culminant à 2000m, glaciers, icebergs, blocs de glace composent le plus extraordinaire des tableaux. L’automne a ajouté ses chaudes couleurs, rouge cramoisi et acajou, qui rappellent celles des montagnes environnantes. C'est aussi la saison des aurores boréales, qui le soir venu, vous offriront peut-être un magnifique ballet.

Le Scoresby Sund réserve bien des surprises. Ainsi certains icebergs font plus de 100 mètres de haut et un kilomètre de long. Chaque jour, des randonnées sont prévues pour partir à la rencontre des peuples d’hier et d’aujourd’hui, civilisation de Thulé et habitants d’Ittoqqortoormiit. Les plus expérimentés pourront participer à des sorties exceptionnelles de plongée sous-marine.


Périodes de départ et tarifs

du au adulte
prix TTC
départ assuré
à partir de
inscription
option
16/09/19 26/09/19 5600 € Assuré

Le prix comprend :

L'hébergement à bord du bateau en cabine quadruple avec salle de bain (hors boissons), le bus entre Keflavik et Reykjavík puis Akureyri A/R, les vols et les 2 nuits d'hôtel à Reykjavík (sur la base d'une chambre double)


Le prix ne comprend pas :

Les assurances, les frais d'inscription, les pourboires à l'équipage, les boissons à bord, les repas durant les transferts, le supplément pour une catégorie de cabine supérieure.


Complément d'information tarifaire :

Le prix affiché sur notre site indique celui d'une place en cabine quadruple.
Prix par personne selon la catégorie de cabine choisie :

A bord du Hondius
Cabine quadruple : 5600€
Cabine triple : 6600€
Cabine double avec hublot : 7300€
Cabine double avec fenêtre : 7700€
Cabine double Deluxe : 8100€
Cabine double Supérieure : 9000€
Junior Suite : 9500€
Grand Suite avec balcon privé : 10 600€
Hondius Suite : 12 000€

Supplément single : nous consulter.


Programme

Jour 1 - Départ de Paris

Vol Paris/Keflavik et accueil à l'aéroport. Transfert jusqu'à Reykjavík et installation à l'hôtel. Fin d'après-midi libre.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 2 - Embarquement

Transfert en bus de Reykjavík à Akureyri, en matinée. Un bus vous attend à 2 minutes à pied du centre de Reykjavik. Vous empruntez la route n°1 pour rejoindre Akureyi. Le trajet, d’une durée de 6h, est magnifique, surtout lors des derniers kilomètres ou les montagnes sont vertigineuses. Vous ferez une pause toutes les deux heures de 15 minutes à une demi heure. Sur ces aires de repos, il y a des toilettes, le wi-fi et il est possible de vous restaurer.
Arrivée dans l'après-midi, après 6 heures de route à travers le nord de l'Islande. Le navire quitte le port d'Akureyri en fin d'après-midi et met le cap sur le détroit du Danemark.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 3 - Détroit du Danemark, en mer

Navigation dans le détroit du Danemark. Nous devrions croiser le vol des fulmars, des mouettes tridactyles, des macareux et des guillemots. Nous franchissons le cercle polaire et continuons cap au nord, avec peut-être la chance d’apercevoir des baleines. En soirée nous observons les premiers icebergs et gagnons la côte à proximité du cap Brewster.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 4 - Scoresby Sund

Le navire pénètre dans le Scoresby Sund et longe le glacier de Maanegletsjer avant de rallier l’île de Milneland. Une croisière en bateau pneumatique permettra d’observer de plus près l’un des nombreux fronts glaciaires Débarquement sur Danmark Øer où un ancien campement inuit, abandonné depuis plus de 200 ans, est toujours visible. Ces habitations d’été, en pierre, de forme circulaire sont extrêmement bien conservées. Quelques tombes et un campement d’hiver sont également visibles à proximité. A terre, possibilité de croiser des bœufs musqués.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 5 - Le Fjord de Røde

Nous arrivons près du fjord de Røde dans la matinée. Ce lieu est connu pour son contraste de couleur. En effet ici le blanc-bleu des icebergs contraste fortement avec le rouge ocre des roches sédimentaires qui les entourent ce qui offre un paysage unique. Dans l’après-midi nous continuerons notre navigation vers la partie nord du fjord où il y a de grands chances d'observer des bœufs musqués.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 6 - Sydkap et ses immenses icebergs

Cap sur le Sydkap, en matinée. Nous croisons d'immenses icebergs, parfois de plus de 100 mètres de haut et plus d'un kilomètre de long. Ils sont pratiquement tous échoués par 400 mètres de fond. Débarquement à proximité du Sydkap. Nous découvrons des restes de la civilisation de Thulé, avec des maisons utilisées durant l'hiver. Une vingtaine de personnes pouvaient vivre dans ces abris de chasseurs de baleine. Des bœufs musqués se trouvent à proximité.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 7 - Terre de Jason

Passage du cap Tobin pour découvrir la baie de Rosenvinge et la ville d’Ittoqqortoormiit. Avec 550 habitants, Ittoqqortoormiit possède une poste où vous pourrez faire oblitérer votre courrier, ou visiter les environs, découvrir les traîneaux à chiens et les peaux de phoque mises à sécher.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 8 - Fjord de Rømer : Narvals et ours polaires

Nous naviguons aujourd’hui en direction du fjord Rømer. Celui-ci de dispose pas de front de glaciaire donc cette zone n’est pas obstruée par la glace ce qui offre de meilleures chances d’observer des narvals et des ours polaires.


Jour 9 - Traversée en direction de l'Islande

En mer. Durant la journée, nous aurons la possibilité d’observer des baleines, et la nuit venue, nous guetterons les aurores boréales.

  • Type d'hébergement : en bateau


Jour 10 - Débarquement à Akureyri

Débarquement tôt en matinée et transfert en bus jusqu'à Reykjavík.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 11 - Vol de retour sur Paris

Transfert à Keflavik et vol pour Paris.


Important itinéraire

Ce voyage permet de découvrir la côte est du Groenland à bord d'un navire d'expédition.
Le programme est toujours donné à titre indicatif et dépend des conditions de météo et de glace. Le programme définitif sera déterminé à bord par le commandant du navire et le guide. Nous attirons votre attention sur le fait que vous vous trouverez dans une région éloignée. Aucun débarquement ne pourra être garanti. Dans cette région, les conditions climatiques peuvent changer très vite et remettre en cause une sortie en bateau pneumatique. La priorité sera avant tout votre sécurité.

  • Détail du voyage
  • Equipement
  • Formalités et santé
  • Pays et climat
  • Tourisme responsable
  • Bibliographie

Détail du voyage

Niveau physique

Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Cliquez sur l'activité principale de votre voyage pour en connaître le niveau de difficulté :

Nombre de participants

De 1 à 174 participants


Caractéristiques du circuit

Sur les traces du Cdt Jean-Baptiste Charcot
Après ses deux hivernages en Antarctique, Jean-Baptiste Charcot se consacre à l'exploration dans le Nord. Dès 1925, Charcot se rend dans le Scoresby sund, et différentes missions sont ensuite menées sur la côte orientale du Groenland et en Islande. Puis à partir de 1930, Charcot prépare la deuxième Année Polaire Internationale et il installe une station de recherche française dans le Scoresby Sund. Pour la première fois, un navire français mouille dans la baie Rosenving : deux cabanes, des hangars et une grande maison forment la mission danoise. Durant la deuxième Année Polaire Internationale, la Marine Nationale assure le transport du matériel. Le "Pourquoi-Pas ?" tente l’exploration de la côte de Blosseville.

En 1934, le commandant dépose au Groenland la mission ethnographique, dirigée par Paul-Émile Victor, qui séjourne une année à Angmagsalik, dans le Sermilikfjord. L’année suivante (1935), Charcot vient rechercher l’équipe de scientifiques. Des kayaks individuels de chasseurs et des oumiaks des familles entourent le "Pourquoi-Pas ?". De retour en France, Paul-Émile Victor met sur pied le projet de traversée de la calotte glaciaire groenlandaise pour rallier Angmagsalik pour l’été.
Le 6 août 1936 : le "Pourquoi-Pas ?" est au rendez-vous à Angmagsalik. Charcot dépose Victor avec un groupe familial dans un nouveau site pour passer l’hiver, et le navire regagne l’Islande pour se ravitailler en charbon. Il repart le 18 août pour le Scoresby Sund. Le 30 août, la chaudière du navire a une avarie due à la mauvaise qualité du charbon fourni en Islande. Il est remorqué au port de Reykjavík pour des réparations qui durent 15 jours. Charcot pense que c’est son dernier voyage. Le "Pourquoi-Pas ?" reprend la mer ; le 15 septembre 1936 à 5h, il heurte des récifs au nord de Reykjavík.
Des 40 hommes d’équipage, seul le maître timonier Le Gonidec est rescapé.


Hébergement

A bord du Hondius
Le bateau d’expédition Hondius a été entièrement aménagé de façon à pouvoir offrir des navigations expéditions en région polaire. Il peut accueillir 174 passagers. Hondius possède la plus haute classification glace "1A-Super". Cela permet des navigations, en toute sécurité, en petits groupes, suivant la réglementation en vigueur en région polaire. Il répond aux exigences du code Polaire adoptées par l’Organisation Maritime Internationale (OMI), vous permettant ainsi d’apprécier la région polaire, en l’impactant le moins possible. Hondius est le plus flexible, le plus avancé et le plus innovant navire des régions polaires. Il est optimisé pour les voyages entre l’Arctique et l’Antarctique.
L’objectif est de passer un temps réduit en mer pour un accès rapide et efficace sur les lieux de département. Hondius est équipé de stabilisateurs perfectionnés et de deux moteurs principaux capables d’alimenter le navire à une vitesse de 15 nœuds.
Afin de vous offrir un contact maximum avec la nature et la faune pour lesquels vous voyagez, nous employons une flotte robuste de bateaux pneumatiques qui garantissent un débarquement rapide et sécurisé. Hondius a deux échelles de coupée séparées et une plateforme d’embarcation avec un abri couvert qui peut aussi être utilisée pour les activités spéciales, à l’extérieur, tel que le kayak.


A bord, la vie est conviviale dans l'esprit des bateaux d'expéditions, loin des soirées de gala et des décors des grands bateaux de croisière. Le bar et la bibliothèque, lieux de rencontres et de discussions quasi interminables, sont ouverts en permanence. Vous aurez 72 membres de l’équipage et du personnel (y comprit le personnel d’expédition et d’hôtellerie) à votre service à bord, s’assurant que le peu de temps que vous passez sur le bateau, vous le passiez confortablement installés.
Afin de garder l’esprit d’expédition, les tenues à bord sont informelles. Apportez des vêtements décontractés et confortables pour toutes les activités, et garder à l’esprit que la plupart des paysages peuvent être appréciés du pont – qui peut être glissant. Apportez des chaussures solides avec des semelles antidérapantes, et assurez-vous que votre veste n’est jamais loin au cas où un membre de l’équipage annonce « Baleines ! » dans le haut-parleur et que vous deviez vous précipiter à l’extérieur rapidement. Optez pour plusieurs couches, puisqu’il fait confortablement chaud à bord du bateau mais souvent froid sur le pont.
Pour l'observation, les ponts extérieurs permettent une vue imprenable sur les alentours et l'accès à la passerelle est autorisé à condition de ne pas perturber les officiers de quart. La taille réduite donne une grande souplesse d'organisation des journées. La priorité reste l'observation de la faune et de l'environnement, avec une optimisation des temps de débarquement.
Les dépenses faites sur le bateau seront mises sur la note de votre cabine qu’il faudra régler le dernier jour de la croisière avec le maître d’hôtel. Ces dépenses peuvent être réglées par carte de crédit (Visa ou MasterCard) ou espèces (euro et dans certains cas dollar). Les chèques ne sont pas acceptés à bord. Bien que les prix et la monnaie standard soit l’euro, d’autre devises peuvent être acceptées à la discrétion du maitre d’hôtel, aux taux en vigueur.

Longueur hors-tout : 107,6 m
Largeur maître-bau : 17,6 m
Tirant d’eau : 5,30 m
Propulsion : 2 x ABC moteur principal, total 4,200kW
Vitesse : 15 nœuds
Capacité : 174 passagers
Pavillon : Pays Bas
Classe de glace : Classe Polaire 6 (équivalent à 1A-Super)
Equipage : 72 membres de l’équipage et du personnel

Cabines et ponts
Le navire possède la classification glace (équivalent à 1A-Super), ce qui lui permet des navigations poussées, dans la glace. Il offre évidemment des conditions d'hébergement très confortables, 9 catégories de cabines équipées, réparties sur les 5 ponts du bateau, 1 salle à manger, 1 large salon d’observation, 1 salle de lecture. Ces derniers sont réservés pour une grande variété d’ateliers, d’expositions, et de représentations, particulières au Hondius.

9 catégories de cabines avec salle de bains privée et vue extérieure
-1 suite spacieuse avec lit double, sofa, fenêtre (35 m²)
-6 grandes suites, lit double, balcon (27m²)
-8 suites juniors, lit double, fenêtre (19 à 20m²)
-8 cabines supérieures, lit double fenêtre (20 à 21m²)
-11 cabines doubles de luxe, fenêtre (19 à 21m²)
-14 cabines doubles, fenêtre (12 à 14m²)
-28 cabines doubles, hublot (12 à 18m²)
-2 cabines triples, hublot (12 à 18m²)
-4 cabines quadruples, hublot (12 à 18m²)


Nourriture

Thé, café, boissons chaudes à volonté.


Encadrement

Anglophone


Transports aériens

Pré-acheminement par train ou avion : pour les personnes arrivant de province, prévoir un billet d’avion ou de train modifiable : les horaires de départ/retour peuvent être changés par la compagnie sans préavis.

A noter également : dans le cas où le bateau aurait du retard, en raison des conditions de navigation ou de météo, les frais occasionnés par ce retard seraient à votre charge. Pour les départs de province, prévoir des billets d'avion (et de train)modifiables et avec une marge de temps suffisante. Nous pouvons nous charger de la réservation.


Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple (ou valise).

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 25 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Vous recevrez avant votre départ des étiquettes bagages, qui vous permettront d’identifier vos bagages avec vos nom et adresse, et faciliteront le regroupement des sacs aux arrivées à l’aéroport.
Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations si vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Equipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée, et de vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.

Quels sont les produits liquides interdits en cabine ?
Les liquides, aérosols, gels et substances pâteuses : eau minérale, parfums, boissons, lotions, crèmes, gels douche, shampoings, mascara, soupes, sirops, dentifrice, savons liquides, déodorants… sauf s’ils sont rangés dans un sac en plastique transparent fermé, d’un format d’environ 20 cm x 20 cm (type sachet de congélation) et qu’ils sont conditionnés dans des flacons ou tubes de 100 ml maximum chacun. Un sachet peut contenir plusieurs tubes, flacons,…

Quelles sont les exceptions autorisées en cabine ?
- Les médicaments liquides (insuline, sirops…) : vous pouvez les emporter en cabine à condition de présenter aux agents de sûreté une attestation ou une ordonnance à votre nom. Il n’y a aucune restriction pour les médicaments solides (comprimés et gélules).
- Les aliments liquides pour bébés : il n’y a pas de restriction sur ces produits. Pensez à prendre des contenants qui se referment : il pourra en effet vous être demandé de goûter ces aliments !

Comment se fait le passage du contrôle de sûreté ?
- Retirez votre veste ou votre manteau.
- Présentez à part :
- Tous vos grands appareils électriques : ordinateur portable, gros appareil photo numérique, lecteur DVD…
- Votre sac plastique transparent contenant vos flacons et tubes.
- Vos médicaments accompagnés d’une ordonnance ou d’une attestation.
- Vos aliments liquides pour bébé.
- Vos achats réalisés dans les boutiques des aéroports qui auront dû être mis sous sac plastique scellé par votre vendeur. Attention : toutes les boutiques ne proposeront pas ce sac. Renseignez-vous avant de faire vos achats ! Les achats de liquides réalisés après le contrôle de sûreté s’effectuent librement sous réserve des limitations douanières. Attention cependant aux correspondances : renseignez-vous avant tout achat.


Particularités Bagages

Nous vous recommandons de voyager avec des bagages souples qui se rangent plus facilement dans les cabines. A l’embarquement, le personnel de bord portera vos bagages jusqu’à votre cabine (idem pour le débarquement). Vos bagages doivent être clairement étiquetés et porter l’étiquette fournie avec votre dossier voyage. Ils ne doivent pas dépasser 20 kg.

Prévoir de prendre avec vous, en bagage accompagné (dans l'avion) : vos médicaments, une polaire et une veste imperméable, dans le cas où les bagages auraient du retard ou seraient égarés... c'est rare mais cela arrive.


Vêtements

Le choix vestimentaire pour les climats froids demeure très personnel. Il dépend de votre adaptabilité et de votre sensibilité au froid. Pour votre confort et votre sécurité, évitez d’être mouillé (que ce soit par la transpiration, la pluie, des bottes inadaptées ou les embruns). Apportez des vêtements protégeant de l’eau et du vent. Evitez les vêtements trop serrés qui ne laissent plus de place pour l’air : l’air est un très bon isolant thermique. Les nouvelles fibres synthétiques comme la fibre polaire retiennent mieux la chaleur que le coton.

Le secret pour rester bien couvert est le "principe des 3 couches". Autrement dit, il vaut mieux porter plusieurs couches légères qu’une seule importante : vous pouvez enlever une de ces couches si vous avez trop chaud ou en remettre une si vous avez froid.

La couche la plus importante est l’externe, qui doit être résistante à l’eau et au vent car un petit vent de 6 km/h peut entraîner une déperdition de chaleur huit fois plus importante que sans vent. Un dicton habituel dans l’Arctique : " Il n’y a rien d’aussi mauvais que le mauvais temps, sauf d’être mal habillé". La chaleur corporelle est plus facilement perdue par les parties du corps qui ont beaucoup de surface mais peu de masse : les extrémités. Gardez-les à la chaleur et au sec. Pour les mains, les moufles sont préférables aux gants.

Si le reste de votre corps est couvert, vous pouvez néanmoins perdre 90% de la chaleur par la tête. Assurez-vous de porter un bonnet, un passe-montagne ou une cagoule. Ils peuvent être abaissés afin de protéger vos oreilles, le front, le cou et le menton. Le cou a également besoin de protection par une écharpe.

Lorsque vous préparez votre sac, n’emportez pas trop de vêtements ou d’équipements. Sélectionnez ce qui est essentiel pour votre voyage, incluant :

- Une veste imperméable munie d’une capuche. Le Gore-tex sont idéales. La veste étanche est la couche de vêtements la plus importante.
- Un pantalon chaud. Un pantalon de ski ou un pantalon robuste sera porté entre vos sous-vêtements et le pantalon imperméable. Une paire de jeans et un pantalon de velours conviennent bien pour des excursions ou pour porter à bord du bateau.
- Un pantalon imperméable est essentiel pour votre confort : il garde vos sous- vêtements secs et chauds. Le Gore-tex et les tissus similaires sont résistants à l’eau et respirant.
- Sous-vêtements : le polypropylène est fortement recommandé, il garde au chaud sans surpoids. Des sweat-shirts en polaire de poids moyen sont recommandés.
- Moufles et gants. Garder ses mains au chaud et au sec est important. Des gants fins en polypropylène peuvent être portés sous des moufles. Vous pouvez donc retirer les moufles lorsque vous prenez des photos et être toujours protégé du froid.
- Un bonnet chaud et une écharpe protègent les oreilles.
- Des chaussettes robustes, de grandes chaussettes en laine sur une paire plus fine permet l’isolation des pieds. Apportez plusieurs paires, sachant que vous aurez inévitablement les pieds mouillés par la transpiration ou si vous mettez malencontreusement un pied dans l’eau.
- Une paire de bottes en caoutchouc complètement étanche, rigide et antidérapante est essentielle pour les accostages, obligatoire. Vous pouvez descendre du bateau pneumatique dans des endroits où il y a jusqu’à plusieurs centimètres d’eau glacée. Les bottes doivent couvrir le mollet (bottes de chasse, de pêche recommandées). Des bottes sont prêtées à bord. Votre pointure vous sera demandée avant le départ.
- Une paire de chaussures de randonnée ou de marche. Les balades se faisant principalement sur du terrain inégal, très souvent rocailleux et/ou spongieux. N’emportez pas des chaussures trop lourdes.


Equipement

- Des lunettes de soleil de bonne qualité. Notez que la réverbération sur l’eau et la neige/glace peut pénétrer même si le ciel est couvert.
- Un petit sac à dos pour débarquer les mains libres.
- Des jumelles pour les observations.


Formalités et santé

Passeport

Passeport ou carte d'identité en cours de validité pour les ressortissants de l'Union Européenne (idem pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.


Visa

Pas de visa pour les ressortissants de l’Union Européenne (ni pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.


Vaccins Conseillés

Comme partout, il est important d'être immunisé contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite (il sera capital, pour les membres d’expéditions en région polaire, d'être vaccinés contre le tétanos, qui peut être une complication des gelures graves), la coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), la rougeole surtout pour les enfants, l'hépatite B (maladie sexuellement transmissible), l'hépatite A (maladie transmise par l'alimentation), éventuellement contre la rage.


Autres risques

Ils sont, bien sûr, très différents, en fonction du type de voyage (durée, hébergement, déplacement) ; ils peuvent relever de la région elle-même ou de conditions climatiques parfois extrêmes. Si, au Groenland, en hiver, la circulation des microbes et des virus se fait plus difficilement que dans des régions tempérées ou chaudes, c’est beaucoup moins vrai en été, et leur transmission d'homme à homme, de l'animal à l'homme ou des aliments à l'homme est un risque non négligeable. Vrai, en particulier, pour les toxi-infections alimentaires (dues aux viandes de chasse ou aux aliments contaminés par déjections d'animaux sauvages ou par une mauvaise conservation à bord des bateaux de croisière). L'extrême rigueur des hivers arctiques sera un risque plus important pour les voyageurs à pied, à ski, en raquettes, en traîneau ou en motoneige que pour ceux navigant sur des bateaux de croisière. Une bonne information avant le voyage permettra d'éviter le risque de gelures graves. Il faut, en cas d'onglée ou d'engourdissement boire abondamment, réchauffer, ne pas fumer, ne pas ôter les chaussures (au risque de ne pas pouvoir les remettre) si le raid n'est pas terminé. En cas de lésions plus avancées (douleur, doigt « mort », œdème, nécrose), l’évacuation vers un centre spécialisé est une urgence. Cela étant dit, l'été existe dans les régions polaires, avec un risque, surtout dans l’Arctique, dès le printemps, de prolifération de moustiques : nécessité de protection par des répulsifs efficaces.


Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont satisfaisantes, mais les problèmes de distance et les difficultés de transport, ainsi que le coût des soins dans certaines structures privées nécessite de vérifier toutes les clauses du contrat d'assurance-assistance souscrit avant le départ (montant des frais pris en charge et éventuelles clauses d'exclusion - sports mécaniques). Il pourra être nécessaire de contacter l'agent consulaire français à Nuuk


Pays et climat

Climat et Informations régionales

En dépit de sa situation à la limite du cercle polaire arctique, l'Islande n'est pas le pays glacé qu'on imagine parfois. L'île bénéficie en effet de l'influence du Gulf Stream, qui baigne ses côtes sud, ouest et nord-ouest, donnant au pays un climat océanique tempéré (hivers relativement doux et étés frais). A Reykjavík, les températures moyennes sont comprises entre 0°C, en janvier, et 12°C, en juillet. En hiver, elles sont légèrement plus basses au nord-est et à l'est, courant polaire du Groenland oblige. En fait, seul l'intérieur des terres connaît des températures vraiment basses, qui peuvent descendre sous -15°C.
Les pluies sont plus abondantes au sud qu'au nord. Quant aux vents, ils sont très fréquents et parfois violents.
Ces quelques généralités ne peuvent toutefois rendre compte de la réalité de la météorologie islandaise, dont la principale caractéristique est 'instabilité. Celle-ci provoque des commentaires de type : "Si vous n'aimez pas le temps qu'il fait, attendez une minute…".
L’Islande ne connaît pas la longue nuit polaire. Décembre, janvier et la première quinzaine de février ont peu de jour (de 10h à 16h environ), mais, en revanche, de mai à mi-août le jour est quasi-permanent.
Juin a de belles luminosités et un jour permanent. La saison des aurores boréales commence en septembre-octobre, pour culminer en décembre et janvier.

Le site www.vedur.is donne tous les jours des informations détaillées sur la situation météorologique, mais aussi sur l’activité sismique, le niveau des rivières… (en islandais et en anglais).


Informations sur le Scoresby Sund
Au début du XIXe siècle William Scoresby parvient à franchir les glaces compactes isolant la côte est du reste du monde. Il pénètre dans le plus grand fjord du monde et découvre les Terres de Jameson et de Liverpool. La côte est alors inhabitée mais on y relève les traces d’une occupation récente. Ce n’est qu’en 1925 que fut fondée la colonie du Scoresby Sund, lorsque le bateau de Gustave Holm y déposa 70 Inuit de la région d’Ammassalik. La chasse et la pêche étant bonnes, la communauté a prospéré.

Le comité météorologique international approuve l'idée de la deuxième année polaire internationale et la France est choisie pour explorer la côte orientale du Groenland, au Scoresby Sund, au cours des années 1932-1933. Le brise-glace "Pollux" de la Marine nationale embarque le matériel de la station polaire du Scoresby tandis que le "Pourquoi-Pas?" du Cdt Charcot se consacre à des recherches et observations scientifiques. Cela explique les noms français qui sont distribués sur la carte, comme la Terre de Charcot, Port Charcot ou encore le glacier Charcot.

La municipalité d’Ittoqqortoormiit s’étend aujourd’hui sur un territoire vaste comme la Grande-Bretagne pour seulement 549 habitants dont les plus proches voisins sont… les Islandais ! La municipalité ne comporte que trois communautés : le village d’Ittoqqortoormiit (en français "ceux qui vivent dans des grandes maisons"), Uunartoq (Kap Tobin) et Ittajimmiit (Kap Hope). Le territoire abrite, outre le plus grand fjord du monde, la plus haute montagne de l’Arctique (Gunnbjorns Fjeld, 3694m) et le plus large parc national au monde ! Autre particularité, la région a sa propre heure locale : GMT-1.

Les paysages de la région sont typiques du Haut Arctique (montagnes imposantes, vastes glaciers se jetant dans la mer), les icebergs y atteignent parfois des tailles formidables. L’isolement de la région associé à une nature fantastique en font une destination d’exception.


Tourisme responsable

Protection des sites

GNGL, membre de l' AECO (Association of Arctic Expedition Cruise Operators), s'engage à suivre les directives de l'association pour les visiteurs concernant la préservation de l'environnement et la sécurité des régions arctiques. Cette association internationale regroupe les organisateurs de croisières-expéditions dans l'Arctique.


Extension

Durant la croisière, des sorties optionnelles seront proposées, sur certains départs :

Sorties en kayak de mer : à partir de 330€/personne
Accompagnée par un guide spécialiste, l’activité kayak est l’occasion de sortir des sentiers battus en vous déplaçant au milieu des icebergs. Quelques coups de pagaies et le navire n’est plus à portée de vue. Vous découvrez le crissement des glaçons qui s’entrechoquent, vous surprenez un phoque alangui sur la glace. Des connaissances de base dans la pratique du kayak et une bonne condition physique sont requises. Parallèlement aux autres activités, ces sorties auront lieu lors des débarquements du matin ou de l’après-midi. Kayaks et combinaisons néoprène sont fournis à bord. Vous devrez prévoir le reste de l’équipement.
Accompagnement anglophone.

Plongée : 430€/personne
Groupe de 8 à 22 participants.
Activité accessible uniquement aux plongeurs expérimentés en plongée avec combinaison étanche en eaux froides. 1 à 2 plongées par jour sont généralement prévues, parallèlement aux autres activités. L’activité est soumise aux conditions de glace et de météo. Pour votre sécurité, elle est encadrée par des plongeurs professionnels. L’équipement de base est fourni à bord (bouteilles, détendeur, plombs). Les plongeurs devront apporter leur tenue de plongée.
La plongée sous glace est plus engagée et dangereuse que partout ailleurs. Nous n'allons pas vous proposer de la plongée en eaux profondes car nous n'avons pas de chambre de décompression à bord. La plongée s'effectue entre la surface et une profondeur maximum de 20 mètres.
Accompagnement anglophone.

Atelier photo
Accessible à tous, quel que soit votre niveau, animé par un spécialiste.
Lors des débarquements, un groupe de 20 participants à l’atelier photo sera encadré par le guide/spécialiste en photo. A bord, durant les journées en mer, des conférences et des ateliers seront organisés. Chaque participant devra apporter son propre matériel. Les conseils ne concerneront pas l’usage d’un appareil en particulier mais plutôt l’apprentissage des règles de base pour améliorer vos photos (exposition, composition, etc.)
L'atelier à terre (groupe de 14 personnes) est plus orienté sur les notions pratiques avec les déplacements de la faune, la lumière et la neige.
Cette option doit être réservée avant le départ auprès de votre agence.


 
Aller en haut de la page