Nouveauté Steppe mongole - Observation animalière - Immersion nomade - Trek Mongolie
Sur les traces des gazelles de Mongolie

14 jours
Difficulté physique 1
Code: MON027

Dates en cours de programmation.
Contactez-nous pour plus d'informations.

Infos techniques

Activités : Découverte, Observation animalière
Itinérance : Itinérant

Nous contribuons à préserver
les forêts dans le monde
Notre engagement dans le développement durable
© Joel Rauzy - Campement - Mongolie
  • © Campement - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Steppe - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Sur les traces des gazelles de Mongolie - Joël Rauzy
  • © Région du Khenty - Mongolie - Munkhbaatar Oyunbileg
  • © Camp de yourtes - Région du Khenty - Mongolie - Munkhbaatar Oyunbileg
  • © Sur les traces des gazelles de Mongolie - Joël Rauzy
  • © Portrait - Région du Khenty - Mongolie - Munkhbaatar Oyunbileg
  • © Dornod Bukh Nuur - Mongolie - Joël Rauzy
  • © Sur les traces des gazelles de Mongolie - Joël Rauzy
  • © Steppe de Dornod - Mongolie - Joël Rauzy
  • Dates et prix
  • Jour par jour
  • Fiche technique
  • Extension

Découverte en Mongolie : les points forts de votre circuit

  • La diversité de la faune : gazelles en migration, oies, cygnes, grues, etc
  • La découverte d'une région sauvage, hors des sentiers battus
  • L'expérience authentique dans les familles nomades
  • Un panorama complet des paysages mongols : steppes, lacs et volcans
  • Un accompagnement francophone

Votre circuit en Mongolie :

La Terre des pâturages verts qui dansent avec le vent, la Terre des plaines ouvertes, pleines de mirages fantastiques". C’est ainsi que le poète Natsagdorj définit la sensation d’immensité qui se dégage des paysages mongols. Ce voyage vous conduira à l’extrême est du pays, à la rencontre de la faune sauvage, au cœur des grands espaces vierges. La région que vous visiterez reflète toute la force et la beauté de la Mongolie au travers de ses steppes à perte de vue, ses anciens volcans et collines, ses lacs limpides, lieux de prédilection des oiseaux migrateurs. Vous aurez la chance d'observer des gazelles de Mongolie, ces gazelles à queue blanche qui migrent deux fois par an au printemps et en automne. Les passages par les villes et les nuits parmi des familles nomades vous plongeront dans une ambiance authentique et vous feront découvrir les traditions ancestrales de la Mongolie.


Périodes de départ et tarifs

Aucune date n'est actuellement programmée pour ce voyage.
Pour plus d'informations n'hésitez pas à nous contacter


Le prix comprend :

Le transport aérien, les transferts, l'hébergement, la pension complète, l’assistance d’un chauffeur mongol et d'un guide francophone, les visites mentionnés, l'entrée des parcs, le prêt du sac de couchage.


Le prix ne comprend pas :

Les assurances, les frais d'inscription et de visa, les pourboires.


Programme

Jours 1 et 2 - Ulan-Bator, capitale de la Mongolie

Vol Paris/Ulan-Bator (arrivée le J2).
Accueil à l'aéroport par votre guide puis visite de la ville. Ulan-Bator est construite sur les berges de la rivière Tuul. La ville est divisée en plusieurs quartiers qui présentent de grands contrastes : il y a à la fois des yourtes, des immeubles soviétiques et des tours modernes. Les rues de la capitale sont bien moins mouvementées en automne et au printemps qu’en été, mais il y règne une agitation permanente.
Nous visitons ensuite le monastère Gandantegchinlen, le plus important pour les bouddhistes mongols, construit en 1809 dans le style mixte sino-tibétain, ou le musée national d'histoire naturelle, avec d'excellentes expositions sur la flore, la faune et la paléontologie du pays.
Soirée libre pour le repos et l'acclimatation au décalage horaire. Nuit à Ulan-Bator.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 3 - Direction est : Choibalsan

Vol pour l’extrême est du pays. Journée de découverte de Choibalsan, capitale de la belle province de Dornod et quatrième ville la plus peuplée de Mongolie. Durant des siècles, ce lieu a été une aire de repos pour les caravanes. C'est au XIX siècle qu'une ville s'est développée pour devenir un véritable centre économique et le centre d'échanges entre la Chine, la Russie et la Mongolie.
Pendant les prochains jours nous découvrirons les steppes au nord et au sud de Choibalsan. Cette partie du pays est souvent désignée par les Mongols comme l'endroit où le ciel et la terre fusionnent. En effet la région comporte quelques-uns des plus grands écosystèmes de steppes encore intactes au monde. C'est aussi l'habitat principal de la gazelle de Mongolie. Nuit à Choibalsan.

  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : Avion ,1h30


Jour 4 - Au cœur du parc national de Yakh

Nous partons au nord de Choibalsan pour explorer des zones protégées de la province : les parcs nationaux de Yakh et de Toson Khulstai.
Cette journée est consacrée à la découverte du parc national Yakh, une vaste zone de steppe au contrefort de l'impressionnant massif des montagnes de Khenty, avec le magnifique lac Yahi. Le parc a été créé pour renforcer la protection des antilopes blanches et des oiseaux aquatiques migrateurs. C'est aussi l'endroit privilégié pour observer de nombreux animaux : antilopes blanches, loups, marmottes et renards des steppes.
Le soir, l'accueil chaleureux par une famille nomade nous attendra près du lac Yahi.

  • Type d'hébergement : en yourte
  • Transfert : 4X4 ,3h , 90 km


Jour 5 - Le royaume de la faune : du lac Yahi au parc national de Toson Khulstai

Il est difficile de quitter les rives lac Yahi. C'est un véritable paradis pour les ornithologues amateurs où l'on peut rencontrer des oiseaux migrateurs tels que le cygne, l'oie, la grue blanche de Sibérie et la grue bleu de Mongolie ou encore l'outarde des steppes. On trouve également une population importante de l’endémique grue de Daourie qui niche au lac Yahi, mais aussi des oiseaux sédentaires comme les rapaces et les vautours.
Nous continuons notre chemin, en nous éloignant de plus en plus de toute civilisation : il n'y a plus d'éleveurs de bétail dans cette zone, la flore et la faune ont repris leurs droits. Nous ferons de notre mieux pour nous trouver aux bons endroits au bon moment pour profiter des spectacles de la faune, surtout en fin de journée et le matin.
Nuit en pleine nature au cœur du parc national de Toson Khulstai.

  • Type d'hébergement : en bivouac
  • Transfert : 4X4 ,5h , 200 km


Jour 6 - Toson Khulstai - steppes de Bayan Tsagaan

Suite de l'exploration des grands espaces du parc national de Toson Khulstai. Chaque année, environ 5000 à 6000 d'antilopes se retrouvent là, au cours de leur migration et de la période du rut. On peut aussi y observer des grues, outardes des steppes et hérissons. La zone est également connue pour ses plantes rares.
Un long trajet nous attend aujourd'hui : nous partons en direction du sud, pour les steppes de Bayan Tsagaan, qui sont devenues la pâture privilégiée des gazelles.
Nuit en pleine nature dans la steppe.

  • Type d'hébergement : en bivouac
  • Transfert : 4X4 ,4h30 , 200 km


Jour 7 - Les steppes vierges de Bayan Tsagaan

Nous sommes au cœur de la plus grande steppe de Mongolie ayant conservé son paysage d'origine totalement vierge. Blottie au pied du massif granitique de Shiliin Bogd, la steppe de Bayan Tsagaan encore très peu touristique est l'endroit idéal pour observer les gazelles à queue blanche de Mongolie. Celles-ci se déplacent en groupe de 20-30 individus et migrent deux fois par an, au printemps et en automne. C'est un lieu privilégié pour le regroupement des gazelles lors des migrations et aussi au moment du rut. L'observation de la faune sera notre activité principale.
Dans l'après-midi, trajet à travers la steppe et visite du village Matad. Peu de familles nomades vivent dans le secteur de Bayan Tsagaan, mais nous trouverons un campement non loin du village pour passer la soirée et la nuit en leur compagnie.

  • Type d'hébergement : en yourte
  • Transfert : 4X4 ,3h30 , 150 km


Jour 8 - Autour de l'ancien volcan Shiliin Bogd

Nous abordons une zone plus rocailleuse pour arriver aux spectaculaires volcans de Shiliin Bogd. S'élevant à 1778 mètres, cet ancien volcan situé dans la province de Sükhbaatar est le plus élevé de la région ; son cratère est large de 2 km et profond de 300m. L'histoire du volcan est étroitement liée aux histoires glorieuses des héros mongols, appelés "Sain Ers". La légende raconte même que l'esprit des hommes qui voient le lever du soleil au sommet du mont Shilin Bogd renaît.
Nuit chez une famille nomade.

  • Type d'hébergement : en yourte
  • Transfert : 4X4 ,4h30 , 250 km


Jour 9 - La grotte de Taliin Agui et le lac Ganga

Nous traversons le massif de Shiliin Bogd qui tranche dans ces immensités plates et rejoignons une autre steppe, celle de Taliin Agui, où se trouvent quelques troupeaux de gazelles. Nous partons à la découverte d'une grotte située à 1752m sur le versant occidental d'un ancien volcan, Buyan Dulaan, recouvert d'une riche végétation. Littéralement "la grotte steppe", c'est l'une des plus grandes grottes de Mongolie avec ses sept chambres. Pour y pénétrer, il faut ramper sur 20 mètres avant de pouvoir se redresser.
Nous parcourons ensuite les 70 km qui nous sépare du Ganga (''éternel''), un petit lac d'eau douce de 4 km², entouré de sable, un autre refuge pour de nombreux oiseaux et un point d’eau important pour la faune sauvage. Ce lac bénéficie d'un microclimat dû à la rencontre de la steppe et du désert.
Nuit au camp de yourtes de Taliin Agui ou dans une famille nomade.

  • Type d'hébergement : en yourte
  • Transfert : 4X4 ,3h , 100 km


Jour 10 - Les oiseaux du lac de Ganga et le mont sacré de Altan Ovoo

Nous passons la journée sur place pour explorer les lacs, volcans, dunes de sable et d'anciennes pierres anciennes gravées.
Nous commençons par une balade autour du point d'eau, l'occasion d'observer des oiseaux rares, inscrits dans le Livre Rouge mongol, qui viennent s'abreuver en grand nombre comme le cygne et l'oie sauvage ainsi que la grue cendrée. Le lac est d'ailleurs réputé pour avoir accueilli 1000 cygnes migrateurs entre fin-septembre et début-octobre.
Dans l'après-midi, nous visiterons le volcan éteint Altan Ovoo également appelé le mont sacré de Dari Ovoo. Haute de 1354m, cette montagne est l'objet d'un culte de la part des Dariganga (ethnie mongole vivant dans la région), un lieu vénéré et respecté depuis plusieurs centaines d’années. Les ovoos sont des lieux mystiques en étroite relation avec la religion bouddhiste, ils représentent des liens spirituels très importants pour les Mongols.
Nuit au camp de yourtes de Dagshin Bulag.

  • Type d'hébergement : en yourte
  • Transfert : Avion ,1h , 30 km


Jour 11 - La diversité des écosystèmes de Dariganga à Baruun urt

Pendant ces deux jours, nous traversons diverses zones de steppes, vallons, collines, avec des passages rocailleux. Peu de nomades mais beaucoup de gazelles et d'autres animaux dans cette région. Nous arrivons au village de Baruun urt où on sera accueilli pour la nuit par une famille nomade.

  • Type d'hébergement : en yourte
  • Transfert : 4X4 ,4h30 , 180 km


Jour 12 - A travers les steppes sans fin: Baruun urt - Choibalsan

Ce matin nous visitons le petit monastère de Baruun urt pour faire connaissance de la culture locale et la tradition du bouddhisme en Mongolie. Nous continuons ensuite notre chemin pour Choibalsan: on est dans la véritable steppe, à perte de vue...
A l'arrivée à Choibalsan, installation et soirée libre pour s'imprégner davantage de l'ambiance de cette ville si particulière. Nuit à Choibalsan.

  • Type d'hébergement : en hôtel
  • Transfert : 4X4 ,4h , 140 km


Jour 13 - Choibalsan - Ulan-Bator

Vol retour pour Ulan-Bator. A l'arrivée, transfert et installation dans votre hébergement en centre-ville. Fin d'après-midi libre à Ulan-Bator. Nuit à Ulan-Bator.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 14 - Retour

Transfert à l’aéroport et vol pour Paris.


Important itinéraire

Le déroulement du programme peut être modifié en fonction des conditions météorologiques, des emplacements des familles nomades mais aussi en fonction des informations que votre guide pourrait obtenir de la part des organismes de protection et de surveillance de la faune.

Les temps et distances de transfert sont donnés à titre indicatif. Ils peuvent varier en fonction des conditions météorologiques, de l'état des routes et des pistes.

Attention : selon les vols disponibles au moment de votre réservation, une nuit à Ulan-Bator pourra être ajoutée en début ou fin de séjour.

  • Détail du voyage
  • Equipement
  • Formalités et santé
  • Pays et climat
  • Tourisme responsable
  • Bibliographie

Détail du voyage

Niveau physique

Découverte des activités. Balade de quelques heures. Accessible à tous


> Cliquez sur l'activité principale de votre voyage pour en connaître le niveau de difficulté :

Nombre de participants

De 3 à 8 participants


Caractéristiques du circuit

Voyage de découverte et observation animalière à l'est de la Mongolie, une région encore très peu visitée. Il est destiné aux personnes à la recherche de rencontres authentiques et de grands espaces. Les déplacements se font en voiture ou minibus avec chauffeur et un guide local francophone pour une immersion complète au cœur de la Mongolie.
Les conditions de voyage, et surtout de vie sur place, sont très simples, mais la convivialité et l'accueil chaleureux de vos hôtes lors de vos nuits dans les familles nomades vous feront vivre des expériences inoubliables.
En participant à ce séjour, il faut être prêt à faire face à plusieurs difficultés : longs trajets en véhicule, conditions rustiques, attentes imprévues, variations de températures, ce qui peut rendre les conditions de voyage rudes. Mais vous serez largement récompensé par la diversité des paysages et les rencontres.
Ce voyage ne présente pas de difficulté physique, néanmoins il est essentiel d’être en bonne forme et de savoir conserver sa bonne humeur.


Hébergement

5 nuits en yourte dans une famille nomade et parfois en camp de yourtes
4 nuits à l'hôtel ou en guest house à Ulan-Bator et à Chadanguud (WiFi gratuit)
2 nuits sous tente dans la région sauvage de Khulstai et de Bayan Tsagaan, où il n'y a aucune infrastructure mais les conditions d'observation de la faune sont excellentes

Les conditions d’hébergement dans les yourtes sont très simples.
Vous êtes accueilli par des éleveurs de bétail nomades dans leur yourte ou en yourte des invités. Il n'y a pas d'électricité ni eau courante, pas de toilettes ni de douche : vous êtes en pleine nature.

Les camps de yourtes sont composés de 3 à 10 yourtes, destinées à accueillir des voyageurs dans un confort sans superflu. Certaines sont équipées de sanitaires à partager. Toutes les yourtes sont chauffées au poêle à bois.


Nourriture

En pension complète du déjeuner du J2 au petit déjeuner du J13

La nourriture mongole est principalement à base de viande, essentiellement du mouton. Pour des raisons aisément compréhensibles, les légumes sont absents de la cuisine traditionnelle. Les conditions de froid ont conduit la population à s'alimenter de mets assez riches en graisse, ainsi les morceaux de gras sont très prisés dans les campagnes et les plats traditionnels sont souvent riches.

Dans les campagnes, il est uniquement possible de trouver des plats mongols : le célèbre Buuz, sorte de ravioli cuit à la vapeur, le Khuushuur, sorte de ravioli aplati et frit, ainsi que des plats à base de pâtes, comme le Tsuivan avec des pâtes de blé et le Puntuuz avec des pâtes de riz.
Les laitages sont très présents dans l’alimentation, mais cela ne ressemble ni de près ni de loin aux laitages européens.


Encadrement

Guide local francophone et chauffeur mongol.


Transfert et transport des bagages

En voiture ou mini-van 4x4.
Le réseau routier en Mongolie offre peu de routes goudronnées (qui sont souvent en mauvais état). Certaines portions du voyage seront sur routes goudronnées, d'autres sur pistes. Les routes peuvent être en plus ou moins bon état et comporter de nombreux nids de poules. Un voyage sur de longues distances en Mongolie peut de ce fait être éprouvant pour le dos. Nos chauffeurs sont des professionnels habitués de ces régions, cela ne pose donc aucun problème mais ce n'est pas toujours une route confortable.


Transports aériens

Vols réguliers (Aeroflot ou Turkish Airlines)


Informations pratiques

Il y a 7 heures de décalage avec la France, avec un changement horaire été/hiver aux mêmes dates. Quand il est midi à Paris, il est 19h à Ulan-Bator.


Les activités du circuit

Visites, observation de la faune, immersion dans la vie des nomades.


Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires. Il sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations quand vous prenez l’avion :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.


Vêtements

Prévoyez ce que l’on appelle le "système trois couches" :
- Une à même la peau de type Thermolactyl, Damart, Lifa… (surtout pas de coton).
- Une deuxième de type fourrure polaire ou pull (en prévoir au moins deux pour haut et une pour le bas),
- Une troisième pour couper du vent (haut et bas). Cela peut être en tissu micro-poreux type Gore-tex, ou plus simple type K-way (dans ce cas prévoir des pantalons ouvrants sur le côté pour une meilleure ventilation).
- N’oubliez pas que ce sont les extrémités qui se refroidissent le plus vite.

- Pieds : prévoyez 2 ou 3 paires de chaussettes en laine ou bouclette, des après-ski pour le soir à l'étape.
- Mains : prévoyez des sous-gants en synthétique et en fourrure polaire.
- Tête : bonnet et écharpe…


Equipement

Lunettes de soleil, lampe frontale, crème solaire, gourde isotherme, affaires de toilette (attention, il y en a toujours trop... Mais n’oubliez pas les lingettes, c’est la seule chose qui marche par -20°C), cuillère solide et de préférence en plastique (ne colle pas aux lèvres), un couteau de poche, mouchoirs, papier toilette, briquet, sac poubelle.
Appareil photo : attention au froid et à la neige (prévoir piles et batteries de rechange).


Couchage

Prévoir un drap de sac à mettre dans votre sac de couchage.


Pharmacie personnelle

Vos médicaments habituels, médicaments contre la douleur : paracétamol de préférence, anti-diarrhéique (type Lopéramide ou Tiorfan…), pansement intestinal (type Smecta - vivement conseillé), traitement antibiotique à large spectre : prévoir 8 jours de traitement (sur prescription médicale), bande adhésive élastique (type Elastoplast), jeux de pansements adhésifs + compresses désinfectantes, pommade anti-inflammatoire, traitement pour rhume et maux de gorge (pastilles).


Matériel fourni

Un sac de couchage.


Formalités et santé

Formalités spécifiques

Depuis le 1er janvier 2016, l'obligation de visa (1 entrée pour 30 jours : 60€) est rétablie pour les ressortissants français, belges et suisses. Voir les informations dans la rubrique "visa".
L'obtention de visa est la responsabilité du voyageur.


Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.


Visa

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses (1 entrée, 60 euros pour les Français et les Belges, 90 francs pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Dossier de demande pour les Français (dépôt direct à l'ambassade) : passeport + copie de la page d'identité, un formulaire de demande complété, une photo d'identité, une copie d'attestation d'assurance rapatriement, copie des billets avion ou train et attestation de voyage (agence). Règlement par chèque uniquement. Délai d'obtention annoncé : 6 jours ouvrés.

Pour les Français, la demande par correspondance est désormais possible. Les dossiers doivent être adressés par courrier recommandé avec avis de réception aux services consulaires de l'ambassade : 5, avenue Robert Schuman - 92100 Boulogne-Billancourt. Pièces :
- formulaire de demande de visa dûment rempli (avec photo d’identité collée sur le formulaire), téléchargeable sur le site de l’ambassade : http://www.ambassademongolie.fr/service-consulaire/visas/ ;
- passeport original (aux conditions indiquées à la rubrique « passeport ») et comprenant 3 pages vierges, dont 2 face à face ;
- copie de l’attestation d’assurance rapatriement ;
- justificatif de voyage (billet d’avion et attestation d’agence) ;
- chèque de règlement du visa à l’ordre de l’Ambassade de Mongolie ;
- en cas de retour par la poste, une enveloppe à l'adresse du demandeur, avec formulaire de recommandé avec avis de réception, accompagnée d'un chèque d'un montant de 30 euros par passeport.
Pour l’envoi de la demande, comme pour le retour des passeports, une seule enveloppe suffit pour plusieurs demandes et passeports.
NB : Un tiers peut déposer et retirer un dossier de demande de visa à l'ambassade, avec une lettre de recommandation du demandeur.


Vaccins Obligatoires

Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.


Vaccins Conseillés

Les conditions d'hygiène souvent précaires réclament que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole pour les enfants, typhoïde, rage.


Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont précaires dans l'ensemble. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l'ambassade de France à Oulan-Bator


Pays et climat

Climat et Informations régionales

La Mongolie est le "pays du ciel bleu", elle jouit en effet de plus de 250 jours d’ensoleillement par an. Il faut dire qu’en toute saison le vent pousse les nuages… Climat continental classique : des hivers secs et froids (jusqu’à -50°) et des étés chauds (jusqu’à 45°, dans le désert de Gobi). Les températures sont assez homogènes sur l’ensemble du pays. Les précipitations (pluie, neige) se raréfient d’ouest en est ; "ça tombe" entre mars et octobre. Certaines années, le mois de mai peut être encore un mois d’hiver : froid, brouillard, tempêtes de neige... Températures moyennes en été, 20° ; en hiver, -24°.

La Mongolie est située entre la Russie et la Chine, deux voisins qui ont l’un après l’autre envahi le pays. Depuis peu, la Mongolie a ouvert ses portes, ce qui explique l’actuel développement du pays. Le départ des Russes, début 1990 a marqué cette ouverture, renforcée en 1992, par l’adoption d’une nouvelle constitution.

La Mongolie est particulièrement intéressante par la diversité de ses paysages, les steppes, bien sûr, mais aussi les montagnes avec l’Altaï à l’ouest et le Khenty à l’est, les différents Gobi, car il y a en Mongolie, plusieurs déserts appelés Gobi, tous dans le sud, à la frontière chinoise. Il y a également l’Ovökhangay et l’Arkhangay avec un relief de collines, dû à une activité volcanique très ancienne, on peut y voir des volcans éteints et aussi de sources d’eau chaude puis, il y a au nord, la province de Khuvsgul avec l’immense lac du même nom, appelé "perle bleue de la Mongolie".
La steppe, image de la Mongolie, ne couvre en fait que 20% du pays.

La Mongolie est aussi le berceau de plusieurs ethnies, les deux principales étant les Kalkha (2 millions environ) qui représentent 80% de la population, puis les Kazakhs avec un peu plus de 100 000 personnes, vivant surtout à l’extrême ouest du pays. Les Tsaatans, l’ethnie minoritaire avec quelque 400 représentants, vivent au nord du pays, dans la province de Khuvsgul, avec une concentration à Tsaagan Nuur.

La culture mongole est à peu près la même pour les différentes ethnies, sauf pour les Kazakhs, qui sont musulmans mais vivant sous la yourte, et les Tsaatans qui pratiquent le chamanisme et vivent sous des tipis.
La majorité des Mongols sont bouddhistes et de nombreux temples sont présents dans le pays ainsi qu’au cœur de la capitale.
La yourte, emblème de la Mongolie dont l’origine remonte à des centaines d’années, est présente partout dans le pays, y compris au cœur d’Ulan-Bator, la capitale. C'est l’habitation typique des nomades ; sa grandeur et la richesse de ses ornements diffèrent en fonction du niveau de vie de la famille, elle est le cœur de l’esprit nomade, tout le monde est le bienvenu sous la yourte, et à l'intérieur, il existe un "code de bonne conduite" très respecté.

Autre emblème de la Mongolie, le cheval, présent partout dans la culture et l’histoire du pays, c'est la fierté du nomade, il représente aussi une richesse.
Une famille de nomades qui possède un troupeau de chevaux est une famille généralement aisée. Le cheval est tellement ancré dans la culture mongole, que de nombreux termes du langage courant font référence au cheval, comme "aller voir son cheval", qui signifie aller faire ses besoins, le mot "iaduu", qui signifie pauvre, est en fait issu du verbe "iadakh signifiant aller à pied.

Climat
L’hiver est très froid avec une moyenne de -24°C, mais il peut y avoir des chutes importantes de la température à -40°C en particulier à Khuvsgul où le thermomètre peut avoisiner les -50°C.

Le climat est particulièrement sec, et l’absence d’humidité rend le froid très supportable à condition, d’être bien équipé et, surtout, il y a du soleil presque tout le temps. Les chutes de neige ne sont pas très abondantes, mais la neige ne fond pas de tout l’hiver, ce qui permet d’avoir un enneigement suffisant.

Dans les camps de nomades, ainsi que dans les autres camps, les yourtes sont chauffées, mais il peut arriver qu’au milieu de la nuit la température descende en dessous de -5°C pendant quelques heures, d’où l’importance d’avoir un bon sac de couchage.

La langue
Différents dialectes qui sont suffisamment proches pour que tout le monde comprenne.
Les Kazakhs parlent une langue proche du turc, les Uriankhais plus couramment appelés Tsaatans parlent ouïgour.
Par la présence importante de Russes il y a peu de temps, ainsi que l’obligation de parler russe pour les Mongols qui souhaitaient poursuivre leurs études, une grande partie de la population parle aisément russe. Dans la capitale il est aussi très courant de rencontrer des personnes parlant l'anglais, ceci s’expliquant par l’importance économique que revêt le tourisme.

Fêtes
Les fêtes les plus importantes sont le nouvel an chinois, Tsagaan Saar, au mois de février, où les festivités durent environ 1 semaine ; ainsi que la fête nationale, Naadam, le 11 juillet ; où de nombreuses courses de chevaux sont organisées durant 3 à 4 jours.
Le pays entier vit alors au rythme des courses de chevaux, spécialement élevés et entraînés pour l’occasion.

Environnement naturel
Les 2/3 de la population sont concentrés sur la capitale, les autres villes présentant peu d’importance sont au nombre de 5 ou 6, les autres agglomérations ne regroupent que 3 à 5000 habitants, ensuite il existe de nombreux petits hameaux, laissant de nombreux espaces totalement vierges, habités ça et là au gré des déplacements des nomades.
De nombreuses zones protégées et parcs nationaux ont été créés depuis 1990, actuellement 15% environ du pays est ainsi protégé et les autorités des divers aïmags espèrent bien augmenter ce chiffre.

Faune du pays
La faune est nombreuse, du fait de la faible densité de population, mais la chasse intensive menace quelques espèces, comme l’argali ou la panthère des neiges.
En fonction des régions on trouve quelque 138 espèces de mammifères, dont certaines rares ou en voie de disparition. Les animaux les plus nombreux sont les loups, renards, cerfs, chevreuils, ours, antilopes, écureuils, marmottes, sangliers, lièvres.
Dans les différents Gobi sont présents des ânes sauvages, saïga, gazelles, quelques rares chameaux sauvages, différents du chameau de Bactriane très utilisé en Mongolie, on y trouve aussi le cheval de Przewalski pour lequel existe un programme de réintroduction et l’ours du Gobi.

Les steppes de Mongolie orientale
L’écosystème des steppes de Mongolie orientale se caractérise par des steppes plates sans arbres et quelques douces collines, comportant quelques zones humides en lien avec la chaîne de montagnes de Khyangan qui est frontalière avec la Chine. Toute cette vaste région englobe plusieurs zones de vastes steppes de quelque 2 millions ha, allant de la steppe de Pannonie aux prairies mandchou-mongoles avec quelques "oasis" de bush et arbustes.
L'écosystème de cette région abrite 25 espèces de mammifères, 174 espèces d’oiseaux, 2 espèces d’amphibiens et 5 espèces de reptiles. Les pâturages sont généralement constitués de 5 types de graminées dont Stipa krylovii, Stipa grandis et Festuca lenensis, ainsi qu’une flore extrêmement riche, avec 113 espèces différentes dont certaines endémiques et 18 espèces de plantes médicinales.
Les steppes de Mongolie orientale sont le foyer principal de la gazelle à queue blanche (Procapra gutturosa) ainsi que de plusieurs espèces asiatiques comme le chien viverrin (Nyctereutes procyonoides), Transbaïkal zokor (Myospalax psilurus), sorte de hamster/taupe relativement rare, et la chauve-souris Particolored asiatique (Vespertilio sinensis) sans oublier plusieurs autres espèces dont la gazelle à goitre (Gazella subgutturosa), moutons Argali (Ovis ammon), marmot mongol (Marmota sibirica), gerboise pygmée à cinq doigts (Cardiocranius paradoxus), gerboise pygmée Kozlov (Salpingotus kozlovi), le hérisson Oreillard (Hemiechinus auritus) et la grande outarde (Otis tarda).

Gazelle de Mongolie
La gazelle de Mongolie (Procapra gutturosa), ou dzer en mongol, est une antilope de taille moyenne originaire des steppes semi-arides de Mongolie, ainsi que certaines parties de la Sibérie et de la Chine. C’est une gazelle appartenant à la famille des bovidés, l'une des trois espèces formant le genre Procapra.
C’est un mammifère ongulé mesurant entre 1m et 1,50m de long, de 54 à 84 cm de haut, pour un poids allant de 20 à 39 kg. En été, son pelage est brun avec des tons rosés, devenant plus longs et plus pâle en hiver. La gazelle a aussi une tache blanche en forme de cœur sur la croupe, divisée par une ligne médiane de couleur plus foncée. Seuls les mâles disposent de cornes en forme de lyre retournées vers l’arrière.
Les gazelles de Mongolie sont extrêmement rapides et bonnes nageuses, capables de traverser n’importe quelle rivière de Mongolie. Elles sont généralement diurnes, mais en été elles sont actives peu après le lever du soleil et avant le coucher du soleil.
Cette espèce est constamment en mouvement, principalement en raison de pénuries alimentaires. Même en dehors de la migration, la gazelle de Mongolie couvrira plus de 20 km par jour. Les migrations les plus importantes se déroulent au printemps et automne, mais la distance et la direction varient selon la disponibilité de temps et de l'alimentation.
Les groupes se composent habituellement de 20 à 30 individus en été et 100 en hiver. Toutefois, les troupeaux jusqu'à 5000 individus ne sont pas inhabituels.
La saison des amours est en fin d'automne et parfois en hiver, à ce moment-là, la concurrence est alors vigoureuse et de nombreux combats de mâles peuvent être observés. La période de gestation dure environ 5 ou 6 mois. Les naissances se produisent en juin et juillet, c’est à ce moment que des groupes de plusieurs dizaines de femelles se séparent du troupeau pour mettre bas. Les gazelles donnent habituellement naissance à un seul petit, rarement 2. Les nouveau-nés pèsent environ 3 kg et peuvent suivre leurs mères après quelques jours.
La gazelle de Mongolie fait encore partie des espèces les plus importantes en nombre d’individus dans le monde, avec une population d’environ 1,5 million d'individus, mais environ 100 000 sont tuées chaque année. Toutefois, cela ne semble porter préjudice à la survie de l’espèce.
La gazelle de Mongolie a bien entendu des prédateurs, les principaux sont les loups et les chiens domestiques. Les plus jeunes sont également la proie du manuul (gros chat sauvage) et du renard roux, les plus jeunes sont aussi la proie des aigles et des vautours.
Les loups attaquent les gazelles surtout en fin d'hiver et au printemps, ou en fin de saison lorsque les mâles sont épuisés et incapables de courir sur de longues périodes.


Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’informations avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.


 
Aller en haut de la page