Nouveauté Voyage Mongolie - Raid traîneau - Chiens de traîneau - Séjour en Yourte
Aventure en traîneau au nord de la Mongolie

11 jours
Difficulté physique 3
Code: MON032
à partir de 3350 € TTC
Prochain départ le : 28/01/2020
Infos techniques

Activités : Traîneau à chiens
Itinérance : Itinérant

Idées associées
Oulan Bator
Nous contribuons à préserver
les forêts dans le monde
Notre engagement dans le développement durable
© Joel Rauzy - Chiens de traineau - Mongolie
  • © Chiens de traineau - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Chiens de traineau - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Hiver - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Urtin Bulag - Mongolie - Yuri Rauzy
  • © Chiens de traineau - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Terelj - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Chiens de traineau - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Chiens de traineau - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Hiver - Mongolie - Joel Rauzy
  • © Chiens de traineau - Mongolie - Joel Rauzy
  • Dates et prix
  • Jour par jour
  • Fiche technique
  • Extension

Traîneau à chiens en Mongolie : les points forts de votre circuit

  • Les montagnes sauvages de Khenti et le mystérieux lac noir au nord de la Mongolie
  • Un raid de 7 jours en traîneau à chiens
  • Les rencontres avec les nomades
  • La faune abondante et la nature vierge
  • La convivialité du petit groupe et le musher francophone

Votre circuit en Mongolie :

C’est une vraie aventure en traîneau à chiens, inoubliable et intense, qui vous attend au nord de la Mongolie, dans les montagnes de Khenti. Notre itinéraire nous conduit jusqu’au lac mythique aux eaux noires, le Khagiin Khara nuur. Dans cette zone boisée, sur le haut plateau entouré de sommets, notre musher francophone nous ouvrira un véritable livre d'hiver où nous découvrirons la vie de la faune sauvage, écrite dans la neige par les loups, élans, chevrotins porte-musc, gloutons, lynx et renards... Nous serons accueillis près du feu dans la yourte de nos hôtes, des nomades mongols, qui partageront avec nous leurs traditions et leur mode de vie en hiver, nous initiant à cette vie hors du temps qui est la leur. Nous tenterons notre chance à la pêche sous glace et ferons notre chemin en traîneau à chiens sur les méandres des rivières gelées, au cœur des steppes enneigées du parc national de Terelj, sur la glace du mystérieux lac aux eaux noires, vers les montagnes aux étonnantes formations rocheuses.


Périodes de départ et tarifs

du au adulte
prix TTC
départ assuré
à partir de
inscription
option
28/01/20 08/02/20 3350 € Assuré

Ces tarifs sont valables pour des départs de Paris. Des départs d'autres villes sont possibles, n'hésitez pas à nous en faire la demande.
Les prix indiqués ne sont valables que pour certaines classes de réservation sur les compagnies aériennes qui desservent cette destination. Ils sont donc susceptibles d'être modifiés en cas d'indisponibilité de places dans ces classes au moment de la réservation.

Le prix comprend :

Le transport aérien, l'accompagnement d'un musher francophone lors du raid et du chauffeur-guide à Ulan-Bator, le matériel nécessaire à la pratique du traîneau, l'hébergement, la pension complète, les transports et transferts, les activités et visites selon le programme.


Le prix ne comprend pas :

Les assurances, les frais d'inscription, les boissons autres que eau, thé, café et jus de fruits pendant les repas, les pourboires, l'équipement grand froid.


Complément d'information tarifaire :

Vous avez la possibilité de louer l'équipement grand froid sur place. Ce matériel est à réserver à l'avance mais à régler sur place : sac de couchage (20€), surveste grand froid (15€), bottes grand froid (30€) et gants en peau de mouton (5€).


Programme

Jour 1 - Paris - Ulan-Bator

Vol pour Ulan-Bator.

  • Type d'hébergement : en yourte


Jour 2 - La capitale de Mongolie et notre camp d'aventure

A l'arrivée à Ulan-Bator, accueil à l'aéroport par votre guide francophone. Visite guidée de cette ville construite sur les berges de la rivière Tuul. Ulan-Bator est divisée en plusieurs quartiers qui présentent de grands contrastes : il y a à la fois des yourtes, des immeubles soviétiques et des tours modernes. Les rues de la capitale sont bien moins mouvementées en hiver qu’en été, mais il y règne une agitation permanente.
Selon les ouvertures en hiver, visite du monastère Gandan, l'un des plus importants pour les bouddhistes mongols.
Transfert à notre camp de base dans le parc national de Terelj. Balade dans les alentours pour les premières impressions sur la nature sauvage et des nomades. Au coucher du soleil la température chute vite et après 16h, le confort d’une yourte est le bienvenu.

  • Type d'hébergement : en yourte


Jour 3 - 7 jours en traîneau à chiens. Khar Us, campement des nomades

C'est parti pour 7 jours de traîneau à chiens ! Sur les premiers kilomètres, nous suivons en véhicule la rivière Terelj, puis remontons sur la glace de Tuul jusqu'au lieu-dit Bosgiin guur : c’est là que l'aventure commence. On charge les traîneaux, puis c'est le moment de constituer les attelages : jappements, agitation et c’est parti au grand galop ! La glace sur la rivière Tuul est surprenante et changeante : bleue un jour, elle peut s’assombrir jusqu’à devenir noire ; les craquements sont constants sous les patins, provoquant des bruits étranges. Parfois, l’eau de la rivière s’infiltre à travers ses craquelures et forme de petites lagunes d’eau libre sur la surface de la glace.
Notre itinéraire remonte la Tuul, en direction du mystérieux lac noir Khagiin Khar Nuur. Après une pause pique-nique, nous atteindrons en milieu d’après-midi le camp de Khar Us (''les eaux noires''). Vivent là quatre ou cinq familles, regroupées pour mieux affronter les rigueurs de l’hiver, période où les nomades ne bougent pas et construisent des abris en bois pour protéger le bétail du vent et du froid. Au printemps, ils redescendent et ne reviennent que l’hiver suivant.
Nous serons accueillis par Tsodoo et sa famille pour passer la nuit dans la yourte. Ce camp fait partie des derniers de la vallée, puis ne reste plus que la faune sauvage pour hanter ces lieux magnifiques.
Nous trouverons le confort d’une yourte d’hôte, que Tsodoo et sa femme ont montée juste à côté de la leur. Partager des moments sous la yourte avec les nomades est une expérience inoubliable. De plus, Tsodoo, nomade dans l’âme, ne manque jamais une occasion de nous suivre dans nos raids, il sera peut-être dans l’équipe qui nous accompagnera pour transporter le matériel de bivouac avec des chevaux de bât.

  • Type d'hébergement : en yourte


Jour 4 - Nature sauvage et milieu minéral : Khara Us - Urtin Bulag

L’étape de cette journée nous mènera dans une partie plus minérale des montagnes, où les paysages deviennent de plus en plus sauvages. La faune est tout proche, partout on peut voir les traces de présence d'animaux. Il n’y a plus de nomades dans ces zones, mais il n’est pas rare de rencontrer des cavaliers qui coupent à travers ces montagnes majestueuses.
Nous atteindrons aujourd'hui la jonction de la Tuul avec la Khagiin gol, puis poursuivrons plus loin sur cette rivière, remontant en altitude. Ici, le froid et la pureté de l’air donnent une ambiance incroyable, la glace sublimée par le froid part en fumée qui se givre au moindre contact ; la glace de la rivière, pressée par le froid, se cambre, se vrille, ondule, laissant s’infiltrer l’eau qui continue à s’écouler sous elle, remonter à la surface et modifier de jour en jour le paysage.
Nous continuerons jusqu'à Urtin Bulag où Jagaa et Bumbuur nous attendront sous une yourte mobile, avec le feu allumé dans le poêle. Nous passerons la nuit à Urtin Bulag, juste un nom sur une carte, mais en réalité un site d’une beauté sauvage incroyable.

  • Type d'hébergement : en bivouac
  • Distance Parcourue : 40 km


Jour 5 - Un lac pur au cœur du plateau des montagnes de Khentii

L'ambiance sera magique sur cette étape. Nous remonterons encore plus haut le cours de la Khagiin gol, qui prend davantage l’aspect d’un torrent de montagne. Nous arrivons sur un pittoresque haut plateau, entouré de sommets à 2500m. Suivant les méandres ou coupant à travers bois, nous atteignons notre destination, le mystérieux lac aux eaux noires Khagiin Khar nuur en fin d’après-midi. Ce lac est le plus grand des 20 lacs de la chaîne de montagnes du Khentii. Dans ces lieux des plus isolés, vivent élans et chevreuils porte-musc ; il faut avoir beaucoup de chance pour en apercevoir, même s’ils ne sont jamais loin, de même pour les loups ou les gloutons. Retour vers notre bivouac en milieu d’après-midi où il faut s'affairer pour préparer la soupe des chiens, chercher et couper du bois, puis enfin siroter un bon thé chaud, un plaisir simple et intense au milieu de l'hiver.

  • Type d'hébergement : en bivouac


Jour 6 - Pêche sous glace et paysages magiques du lac aux eaux noires

Une journée sur le site du lac Khagiin Khar nuur, avec au programme la pêche sous glace si le cœur vous en dit, ou une virée en traîneau, en fonction de l’enneigement. Journée pour apprécier pleinement la beauté sauvage des lieux et vaquer aux tâches journalières, couper du bois, faire de l’eau, etc.

  • Type d'hébergement : en bivouac


Jour 7 - Lacs et rivières sur le chemin vers Tsakheer chuluu

Ce matin après le petit déjeuner, il faudra lever le camp, tout caser dans les traîneaux car nous reprenons l’itinéraire vers Tsakheer Chuluu. Encore quelques kilomètres sur le lac pour laisser les chiens prendre leur rythme de croisière et s’élancer vers le haut du plateau par une piste quelque peu technique. Nous passerons ensuite un lac plus petit, Khuul Nuur, et enfin, le cordon de glace paisible de la rivière Khagiin.
A Tsakheer, nous serons accueillis par nos amis Jagaa et Bumbuur. La yourte mobile sera déjà chauffée et le thé bien chaud. Dernière soirée "au bout du monde" !

  • Type d'hébergement : en yourte


Jour 8 - Au camp d'hiver de Tsodoo : Tsakheer chuluu - Khar Us

C’est toujours difficile de quitter ces lieux où la nature est si sauvage et rude, où la vie est simple et harmonieuse. Mais nous reprendrons notre chemin jusqu’au camp d'hiver de la famille de Tsodoo. Nous partagerons des moments privilégiés avec nos accompagnateurs et amis de ces derniers jours. Soirée festive sous la yourte !

  • Type d'hébergement : en yourte


Jour 9 - Dernier jour de raid : Khar Us – camp de base à Terelj

35 kilomètres en traîneau sur la rivière pour atteindre le campement d’Enkhtaïvan, plus bas dans la vallée. Les chiens sont toujours avides de courir sur la glace, reniflant ça et là les traces de loups. Pour rejoindre le campement, nous empruntons le même chemin qu’à l’aller, nous offrant ainsi l’opportunité de mieux observer autour de nous, empreintes et paysages.
Encore une fois, nous glissons sur la Tuul, jusqu’à la jonction avec la Terelj. Plus que quelques kilomètres pour atteindre notre point d’arrivée, où nous attend un véhicule avec remorque. C'est notre dernière journée de traîneau, derniers échanges avec nos amis nomades. Arrivée au camp de base de Terelj en milieu d’après-midi.


Jour 10 - Terelj - Ulan-Bator

Transfert de Terelj à Ulan-Bator. A l'arrivée, installation à l’hôtel et temps libre pour l'exploration du centre-ville de la capitale mongole et achats éventuels de produits typiques de Mongolie. Dîner en ville.

  • Type d'hébergement : en hôtel


Jour 11 - Retour

Transfert à l'aéroport et vol retour.


Important itinéraire

Ce programme indicatif peut être modifié en fonction des conditions météorologiques.
Par ailleurs, ce séjour peut être allégé ou renforcé selon les groupes et leur niveau respectif. Il peut aussi s’effectuer parfois dans un ordre différent qui vous sera communiqué par votre guide lors de votre première soirée.

Voyage en petit groupe international accompagné d'un musher français

Selon les vols disponibles au moment de votre réservation, il y aura une nuit à Ulan-Bator en début ou fin de séjour.

  • Détail du voyage
  • Equipement
  • Formalités et santé
  • Pays et climat
  • Tourisme responsable
  • Bibliographie

Détail du voyage

Niveau physique

Pratique du traîneau sur plusieurs jours en itinérance. Rythme plus ou moins soutenu sur tous terrains et parfois accidentés dans des conditions de neige et de froid variables. Participation à l'harnachement, aux soins des chiens et aux tâches collectives. Plusieurs nuits successives en hébergements rustiques et nuits en bivouac possibles. Habitude des sports de plein air. Une bonne forme physique est requise.


> Cliquez sur l'activité principale de votre voyage pour en connaître le niveau de difficulté :

Nombre de jours d'activités

7 jours de traîneau à chiens


Nombre de participants

De 1 à 5 participants


Caractéristiques du circuit

Vous conduisez seul votre traîneau de 5 à 6 chiens (alaskans ou groenlandais) durant un raid itinérant de 7 jours. Il n'est pas nécessaire d'avoir pratiqué cette activité au préalable mais ce raid nécessite une bonne condition physique.
Vous partez en petit groupe, jusqu'à 5 participants, et parcourez chaque jour des distances entre 25 et 50 km. Ce voyage est une occasion unique de partager la vie des nomades dans leur campements d'hiver et de vivre leur mode de vie traditionnel.

Le coup de cœur de votre guide francophone :
''L’hiver à Terelj est magique, le froid sec qui pique, qui brûle, la rivière qui vit, la faune sauvage tenaillée par la rigueur de ce premiers mois d’hiver, qui se rapproche de nous. On sent vraiment la nature vivante. Et puis il y a l’accueil des familles nomades, leur vie sous la yourte ou dans des cabanes de rondins, tout cela donne à ce séjour une dimension unique en culture et nature, peut-être le meilleur moyen de découvrir la Mongolie. Mais surtout les chiens, ces formidables partenaires que sont nos alaskans et groenlandais, qui prennent un incroyable plaisir à tracter les traîneaux dans les courbes et méandres de la rivière. Remonter le cours de la rivière Khagiin jusqu’au lac noir est extraordinaire, pénétrer dans cet univers sauvage, vierge''.


Hébergement

1 nuit à l’hotel à Ulan-Bator, en chambre double avec salle de bain privée.
2 nuits au camp de base de Terelj, en sac de couchage.
2 nuits en yourte d’hôtes (réservée à notre petit groupe) au camp d'hiver des nomades, en sac de couchage.
2 nuits en yourte mobile, moins lourde et moins encombrante, transportable avec 4 chevaux de bât, chauffée par un poêle en bois, en sac de couchage.
2 nuits sous tente bien isolée (doublée en feutre), chauffée par un poêle à bois, en sac de couchage.

Il n'y a pas d'électricité ni de douche pendant le raid.
Il est d'usage d'offrir un petit cadeau à nos hôtes en partant : crème, shampoing, savon pour l’hôtesse, cahier avec stylo ou un cadeau pratique pour l’hôte. Vous pouvez aussi partager des bonbons ou spécialités de votre région.


Nourriture

En pension complète du déjeuner du J2 au petit déjeuner du J11.

La nourriture mongole est principalement à base de viande, essentiellement du mouton.
Pour des raisons aisément compréhensibles liées au froid, les légumes sont absents de la cuisine traditionnelle. Il est tout néanmoins possible d'en trouver depuis l’ouverture du pays et à Ulan-Bator.

Dans les campagnes, il est uniquement possible de trouver des plats mongols : le célèbre Buuz, sorte de ravioli cuit à la vapeur, le Khuushuur, sorte de ravioli aplati et frit, ainsi que des plats à base de pâtes, comme le Tsuivan avec des pâtes de blé et le Puntuuz avec des pâtes de riz.
Les laitages sont aussi présents dans l’alimentation, mais cela ne ressemble de près ou de loin aux laitages européens.

Les conditions de froid ont conduit la population à s'alimenter de mets assez riches en graisse, ainsi les morceaux de gras sont très prisés dans les campagnes et les plats traditionnels sont souvent riches.


Encadrement

Musher francophone
Joël, musher depuis plus de 20 ans, professionnel français diplômé. Il a été parmi les tout premiers à exercer comme musher en France, avant de découvrir les steppes mongoles.
Passionné par les chiens de traîneau, amoureux de la nature, il a rapidement succombé au charme de la Mongolie, l’hiver reste pour lui la plus belle saison au pays du ciel bleu.


Transfert et transport des bagages

En minibus, remorque et sur le traîneau à chiens lors du raid.


Transports aériens

Vols réguliers (Aeroflot ou Turkish Airlines).


Informations pratiques

Il y a 7 heures de décalage avec la France, avec un changement horaire été/hiver aux mêmes dates. Quand il est midi à Paris il est 19h à Ulan-Bator.


La sécurité

Connaissance du terrain par votre musher, trousse de secours


Equipement

Bagages

Vous devez conditionner l’ensemble de vos affaires en 2 sacs : 1 sac à dos et 1 grand sac de voyage souple.

1 - Le sac à dos :
Sac à dos de randonnée d’une capacité de 35 litres environ, il vous sera utile pour le transport de vos affaires personnelles durant la journée.
Il vous servira aussi en tant que bagage à main lors de vos déplacements pour toutes vos affaires fragiles (appareil photo…), de valeur (lorsque votre hébergement ne dispose pas de coffre-fort) et pour vos éventuels médicaments.
Il sera en cabine lors des transports aériens. Généralement, le poids des bagages cabine est limité à 10 kg par personne.

2 - Le grand sac de voyage souple :
Il doit contenir le reste de vos affaires et sera en soute lors des transports aériens. Le poids des bagages en soute vous sera indiqué sur votre convocation ou billet.

Nos recommandations :
Enregistrez en bagage en soute le maximum de choses et ne conservez dans votre bagage à main que ce qui est absolument indispensable à votre voyage.
Équipez-vous pour l'avion de votre tenue de randonnée et prenez vos affaires de première nécessité (en cas de problème d'acheminement de vos bagages).

Merci de noter que les contrôles de sécurité sont devenus très stricts aux aéroports : mettez les couteaux, ciseaux, limes à ongles et piles de rechange dans votre sac de soute.


Vêtements

Une partie de l’équipement grand froid est disponible à la location sur place, veuillez vous référer à la rubrique "matériel fourni".

La température en Mongolie en hiver peut varier de 0°C à -40°C. Il est donc indispensable de prévoir des équipements chauds.

Pour lutter efficacement contre le froid, le système "multicouches" est le plus probant. Une première couche de sous-vêtements thermiques ajustés, une deuxième couche de vêtement plus amples et chauds, et une troisième couche de vêtements imperméables vous garderont au chaud.

En plus des caractéristiques thermiques de vos vêtements, c’est le volume d’air entre les différentes couches qui vous isolera du froid. Si la première couche doit être ajustée, vous ne devez pas être trop serré dans vos vêtements pour y laisser de l’air et avoir une meilleure liberté de mouvement.

Il est nécessaire que toutes les couches soient respirantes. Une seule couche qui n’est pas respirante annule les effets de toutes les autres couches. N’utilisez surtout pas de coton, qui n’évacue pas la transpiration et garde l’humidité.

Selon la température extérieure pendant votre voyage et votre ressenti personnel, il vous faudra ajouter une ou deux couches supplémentaires (polaire, doudoune coupe-vent).
Vous utiliserez ces couches supplémentaires le soir au camp. C’est seulement en cas de grand froid en journée que vous les superposerez sur les autres couches. Ainsi, vous ne surchargez pas votre traîneau avec des affaires inutiles.

- Première couche : sous-vêtements thermiques haut et bas (en matière synthétique ou en laine). N’utilisez surtout pas de coton, qui n’évacue pas la transpiration et garde l’humidité.

- Deuxième couche : fourrure polaire ou doudoune coupe-vent.

- Troisième couche : haut et bas imperméables et chauds en tissu Gore-tex, et faisant office de coupe-vent (non doublé pour éviter la condensation, avec une capuche intégrée de préférence), type vêtements de ski.

N’oubliez pas que ce sont les extrémités qui se refroidissent le plus vite :

- Mains : une paire de gants en laine ou en fourrure polaire, pour prendre vos photos et vous occuper des chiens. Une paire de moufles doublées est indispensable pour la journée sur le traîneau. Eventuellement, prévoyez une paire de surmoufles en Gore-tex. Il est important que vous ayez une paire de gants secs à votre disposition à tout moment.

- Pieds : des bottes "grand froid" sont disponibles à la location. Veuillez vous référer à la rubrique "matériel fourni".

Prévoyez deux ou trois paires de chaussettes en laine ou en matière synthétique chaude dont une paire plus grande que les autres que vous superposerez par-dessus une autre paire en cas de grand froid. Veillez à ce que vos pieds ne soient pas trop serrés dans les chaussures ce qui empêche le sang de circuler correctement.

Une paire de guêtres est conseillée (évite que la neige pénètre par le bas du pantalon).

Pour le voyage et au camp le soir après l’activité, nous vous conseillons pour votre confort une paire de chaussures imperméables ou des chaussures d’hiver confortables.

- Tête : un bonnet chaud, un passe-montagne ou une cagoule. L’essentiel est de protéger les oreilles. Une veste avec une capuche qui vous permet de doubler les couches si besoin.

- Yeux : sur le traîneau, un masque de ski vous protégera du vent. Les lunettes de soleil seront utiles pour les pauses et la fin de journée, prévoyez un étui rigide pour les ranger. Pour les porteurs de lunettes de vue, il existe des masques spéciaux qui englobent les lunettes.

- Visage : suivant la température extérieure et le vent, il peut être nécessaire de devoir se couvrir tout le visage. Nous vous conseillons un masque néoprène (idéal), ou un foulard qui peut monter au-delà de votre nez (ou encore un passe-montagne).

Cette liste est donnée à titre indicatif, n’hésitez pas à contacter votre conseiller afin de préparer votre voyage le mieux possible.


Equipement

- Mouchoirs en papier
- Lingettes (de préférence individuelles pour garder les sachets sur soi et éviter le gel)
- Crème solaire en stick et un stick à lèvres (prendre des produits qui contiennent un minimum d’eau pour éviter le gel)
- Chaufferettes pour les pieds et les mains (facultatif)
- Lampe frontale (pensez aux piles de rechange)
- Thermos (minimum 1L)
- Un couteau de poche (à mettre en bagage de soute)
- Une serviette de toilette en microfibre (séchage rapide et ergonomique)
- Nécessaire de toilette (prenez des produits biodégradables)
- Une couverture de survie (facultatif)
- Boule Quies (facultatif)
- Appareil photo : attention au froid et à la neige. Prenez des piles/batteries de rechange que vous garderez sur vous pour éviter qu’elles se déchargent. Les appareils sont sensibles au froid et se déchargent plus vite.


Couchage

Prévoir un sac de couchage chaud (de préférable en synthétique) et un drap en fourrure polaire qui vous fera gagner 2 à 3 degrés en température. Un sac de couchage vendu entre -5° et -10°C (température confort) est idéal. Location possible sur place.


Pharmacie personnelle

N’oubliez pas vos médicaments habituels et médicaments contre la fièvre et la douleur, ainsi qu’un antibiotique à large spectre, anti-diarrhéique, pansement intestinal. Jeu de pansements adhésifs (pour les ampoules), compresses désinfectantes et bande Elastoplaste.


Trousse de secours

Une trousse de premiers secours et adaptée à votre voyage, est placée sous la responsabilité de votre accompagnateur.


Matériel fourni

Le matériel nécessaire à la pratique du traîneau et pour les bivouacs

Il est possible de louer l'équipement grand froid sur place (à réserver à l'avance mais à régler sur place) :
- sac de couchage (20€)
- surveste grand froid (15€)
- bottes grand froid (30€)
- gants en peau de mouton (5€)
Un formulaire vous sera envoyé à la confirmation de l'inscription pour transmettre vos besoins avec pointure et taille de vêtements.


Formalités et santé

Formalités spécifiques

Le visa est obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses (1 entrée pour 30 jours : 60€). Voir les informations dans la rubrique "visa".


Passeport

Passeport en cours de validité, valable 6 mois après la date de retour, pour les ressortissants français, belges ou suisses. Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Passeport d’urgence. Ce document n’étant pas accepté partout, il faudra s’assurer, avant d’en faire la demande éventuelle, qu’il est reconnu par le pays concerné par le voyage ; on vérifiera également s’il implique une demande de visa (ce qui peut être le cas même pour des pays où on en est dispensé avec un passeport ordinaire).

Si vous voyagez avec vos enfants, sachez que, dorénavant, les mineurs, quel que soit leur âge, doivent eux aussi avoir un passeport individuel. La législation française stipule que les mineurs voyageant avec leurs deux parents, ou un seul des deux, n'ont pas besoin d'être en possession d'une autorisation de sortie du territoire. En revanche, ce document est obligatoire (depuis le 15 janvier 2017) si cette condition d'accompagnement n'est pas remplie. Dans ce dernier cas, l'enfant devra présenter : passeport (ou carte d'identité, selon les exigences du pays de destination) ; le formulaire d’autorisation de sortie du territoire, signé par l'un des parents titulaires de l'autorité parentale (le formulaire d’autorisation de sortie du territoire est accessible sur le site www.service-public.fr) ; une photocopie du titre d'identité du parent signataire.

Lorsqu’un mineur voyage avec l’un de ses parents dont il ne porte pas le nom, il est fortement conseillé soit de pouvoir prouver la filiation (https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F15392), soit de présenter une autorisation de sortie du territoire (formulaire Cerfa n° 15646*01) dûment remplie et signée par l’autre parent avec copie de sa pièce d’identité. Cette autorisation ne dispense pas de l’accomplissement de toute autre formalité spécifique à la destination concernant les mineurs.

De nouvelles mesures de sécurité sont entrées en vigueur dans les aéroports : les appareils électroniques (smartphones, tablettes, portables…) doivent être chargés et en état de fonctionnement pour tous les vols allant ou passant par les Etats-Unis et Londres. Les agents de contrôle doivent pouvoir les allumer. Par précaution, ayez votre chargeur à portée de main. Si votre appareil est déchargé ou défectueux, il sera confisqué. Cette mesure étant susceptible d’être étendue à d’autres aéroports, nous vous conseillons de charger vos appareils électroniques avant le vol quelle que soit votre destination.

Permis de conduire : pour éviter tout désagrément, il peut-être utile, même pour les pays extra-européens reconnaissant officiellement sur leur territoire la validité du permis français, de se procurer également un permis de conduire international ou, à défaut, une traduction assermentée du permis français.


Visa

Visa obligatoire pour les ressortissants français, belges et suisses (1 entrée, 60 euros pour les Français et les Belges, 90 francs pour les Suisses). Pour les autres nationalités, nous sommes à votre disposition pour vous accompagner dans vos démarches.

Dossier de demande pour les Français (dépôt direct à l'ambassade) : passeport + copie de la page d'identité, un formulaire de demande complété, une photo d'identité, une copie d'attestation d'assurance rapatriement, copie des billets avion ou train et attestation de voyage (agence). Règlement par chèque uniquement. Délai d'obtention annoncé : 6 jours ouvrés.

Pour les Français, la demande par correspondance est désormais possible. Les dossiers doivent être adressés par courrier recommandé avec avis de réception aux services consulaires de l'ambassade : 5, avenue Robert Schuman - 92100 Boulogne-Billancourt. Pièces :
- formulaire de demande de visa dûment rempli (avec photo d’identité collée sur le formulaire), téléchargeable sur le site de l’ambassade : http://www.ambassademongolie.fr/service-consulaire/visas/ ;
- passeport original (aux conditions indiquées à la rubrique « passeport ») et comprenant 3 pages vierges, dont 2 face à face ;
- copie de l’attestation d’assurance rapatriement ;
- justificatif de voyage (billet d’avion et attestation d’agence) ;
- chèque de règlement du visa à l’ordre de l’Ambassade de Mongolie ;
- en cas de retour par la poste, une enveloppe à l'adresse du demandeur, avec formulaire de recommandé avec avis de réception, accompagnée d'un chèque d'un montant de 30 euros par passeport.
Pour l’envoi de la demande, comme pour le retour des passeports, une seule enveloppe suffit pour plusieurs demandes et passeports.
NB : Un tiers peut déposer et retirer un dossier de demande de visa à l'ambassade, avec une lettre de recommandation du demandeur.


Vaccins Obligatoires

Pas de vaccin obligatoire, sauf contre la fièvre jaune pour les voyageurs en provenance de pays d'Afrique subsaharienne et d'Amérique latine où la maladie est présente.


Vaccins Conseillés

Les conditions d'hygiène souvent précaires réclament que le voyageur soit efficacement protégé contre tuberculose, diphtérie, tétanos, poliomyélite, hépatites A et B, coqueluche (dont la réapparition chez les adultes, même en France, justifie la vaccination pour tout voyage), rougeole pour les enfants, typhoïde, rage.


Informations pratiques

Les infrastructures sanitaires sont précaires dans l'ensemble. En cas de problème grave, il faudra prendre conseil auprès de la compagnie d'assistance et des services de l'ambassade de France à Oulan-Bator


Pays et climat

Climat et Informations régionales

La Mongolie est située entre la Russie et la Chine, deux voisins qui ont l’un après l’autre envahi le pays. Depuis peu, la Mongolie a ouvert ses portes, ce qui explique l’actuel développement du pays. Le départ des Russes, début 1990 a marqué cette ouverture, renforcée en 1992, par l’adoption d’une nouvelle constitution.

La Mongolie est particulièrement intéressante, par la diversité de ses paysages, les steppes, bien sûr, mais aussi les montagnes avec l’Altaï à l’ouest et le Khenty à l’est, les différents Gobi, car il y a en Mongolie, plusieurs déserts appelés Gobi, tous dans le sud, à la frontière chinoise, mais il y a aussi l’Ovökhangay et l’Arkhangai avec un relief de collines, dû à une activité volcanique très ancienne, on peut y voir des volcans éteints et aussi de sources d’eau chaude puis, il y a au nord, la province de Khuvsgul avec l’immense lac du même nom, appelé "perle bleue de la Mongolie".
La steppe, image de la Mongolie, ne couvre en fait que 20% du pays.
La Mongolie est aussi le berceau de plusieurs ethnies, les deux plus représentées étant les Kalkha avec 2 millions environ, ce qui représente 80% de la population, puis les Kazakhs avec un peu plus de 100 000 personnes, vivant surtout à l’extrême ouest du pays, l’ethnie minoritaire étant les Tsaatans, avec quelque 400 représentants, vivant au nord du pays, dans la province de Khuvsgul, avec une concentration à Tsaagan Nuur.

La culture mongole est à peu près la même pour les différentes ethnies, sauf pour les Kazakhs, qui sont musulmans mais vivant sous la yourte, et les Tsaatans qui pratiquent le chamanisme et vivent sous des tipis.
La majorité des Mongols sont bouddhistes et de nombreux temples sont présents dans le pays ainsi qu’au cœur de la capitale.
La yourte, emblème de la Mongolie dont l’origine remonte à des centaines d’années, est présente partout dans le pays, y compris au cœur d’Ulan-Bator, la capitale. C'est l’habitation typique des nomades ; sa grandeur et la richesse de ses ornements diffèrent en fonction du niveau de vie de la famille, elle est le cœur de l’esprit nomade, tout le monde est le bienvenu sous la yourte, et à l'intérieur, il existe un "code de bonne conduite" très respecté.

Autre emblème de la Mongolie, le cheval, présent partout dans la culture et l’histoire du pays, c'est la fierté du nomade, il représente aussi une richesse.
Une famille de nomades qui possède un troupeau de chevaux est une famille généralement aisée. Le cheval est tellement ancré dans la culture mongole, que de nombreux termes du langage courant font référence au cheval, comme "aller voir son cheval", qui signifie aller faire ses besoins, le mot "iaduu", qui signifie pauvre, est en fait issu du verbe "iadakh signifiant aller à pied.

Climat
L’hiver est très froid avec une moyenne de -24°C, mais il peut y avoir des chutes importantes de la température à -40°C en particulier à Khuvsgul où le thermomètre peut avoisiner les -50°C.

Le climat est particulièrement sec, et l’absence d’humidité rend le froid très supportable à condition, d’être bien équipé et, surtout, il y a du soleil presque tout le temps. Les chutes de neige ne sont pas très abondantes, mais la neige ne fond pas de tout l’hiver, ce qui permet d’avoir un enneigement suffisant.

Dans les camps de nomades, ainsi que dans les autres camps, les yourtes sont chauffées, mais il peut arriver qu’au milieu de la nuit la température descende en dessous de -5°C pendant quelques heures, d’où l’importance d’avoir un bon sac de couchage.

La langue
Différents dialectes qui sont suffisamment proches pour que tout le monde comprenne.
Les Kazakhs parlent une langue proche du turc, les Uriankhai plus couramment appelés Tsaatans parlent ouïgour.
Par la présence importante de Russes il y a peu de temps, ainsi que l’obligation de parler russe pour les Mongols qui souhaitaient poursuivre leurs études, une grande partie de la population parle aisément russe. Dans la capitale il est aussi très courant de rencontrer des personnes parlant l'anglais, ceci s’expliquant par l’importance économique que revêt le tourisme.

Fêtes
Les fêtes les plus importantes sont le nouvel an chinois, Tsagaan Saar, au mois de février, où les festivités durent environ 1 semaine ; ainsi que la fête nationale, Naadam, le 11 juillet ; où de nombreuses courses de chevaux sont organisées durant 3 à 4 jours.
Le pays entier vit alors au rythme des courses de chevaux, spécialement élevés et entraînés pour l’occasion.

Environnement naturel
Les 2/3 de la population sont concentrés sur la capitale, les autres villes présentant peu d’importance sont au nombre de 5 ou 6, les autres agglomérations ne regroupent que 3 à 5000 habitants, ensuite il existe de nombreux petits hameaux, laissant de nombreux espaces totalement vierges, habités ça et là au gré des déplacements des nomades.
De nombreuses zones protégées et parcs nationaux ont été créés depuis 1990, actuellement 15% environ du pays est ainsi protégé et les autorités des divers aïmags espèrent bien augmenter ce chiffre.

Faune
La faune est nombreuse, du fait de la faible densité de population, mais la chasse intensive menace quelques espèces, comme l’Argali ou la panthère des neiges.
En fonction des régions on trouve quelque 138 espèces de mammifères, dont certaines rares ou en voie de disparition.
Les animaux les plus nombreux sont les loups, renards, cerfs, chevreuils, ours, antilopes, écureuils, marmottes, sangliers, lièvres.
Dans les différents Gobi sont présents des ânes sauvages, saïga, gazelles, quelques rares chameaux sauvages, différents du chameau très utilisé en Mongolie, qui est le chameau de Bactriane, on y trouve aussi le cheval de Przewalski pour lequel existe un programme de réintroduction et l’ours du Gobi.

Dans les massifs montagneux, comme l’Altaï, on trouve l’Argali, le plus gros mouton du monde avec quelque 140 kg de muscles et dont la hauteur au garrot est d’environ 1,30m, ainsi que l’ibex, chèvre sauvage dont le trophée est très recherché par les chasseurs.
Le léopard des neiges se trouve encore dans l’Altaï et fait partie des espèces protégées.

Plus de 450 espèces d’oiseaux ont été répertoriées, dont 80 sédentaires. L’Arkhangai est l’une des régions où l’on peut voir la plus grande variété d’oiseaux ; de nombreuses oies sauvages ainsi que des grues cendrées sont présentes dans tout le pays.
Les rapaces sont aussi très nombreux : aigles, vautours fauves, vautours noirs, gypaètes, faucons et busards sont facilement observables; et dans un secteur très restreint du Gobi, des condors vivant dans une zone de canyons rocheux.
Les poissons sont aussi très nombreux dans les multiples cours d’eau, bien que le développement de la pêche commence à s’y faire sentir.
Le plus fameux des poissons de Mongolie est le Taïmen, carnassier géant qui peut atteindre 2m de long.

Flore
La flore est aussi très importante en Mongolie, plus de 2800 plantes y ont été référencées, dont 1/3 est utilisé en médecine traditionnelle locale.
De nombreuses espèces sont endémiques, comme le célèbre Saxaoul que l’on ne trouve que dans le désert du Gobi.

Sécurité
Il n’y a pas de problème particulier pour la sécurité, bien que la petite délinquance se développe petit à petit dans la capitale. Il est toutefois recommandé de faire attention à son sac dans les lieux publics, bus, grands magasins, poste, marchés, etc. Il est aussi recommandé de ne pas exhiber des objets de valeur.


Tourisme responsable

Protection des sites

L’équilibre écologique des régions que vous allez traverser est très précaire. La permanence des flux touristiques, même en groupes restreints, le perturbe d’autant plus rapidement. Dans l’intérêt de tous, chaque participant est responsable de la propreté et de l’état des lieux qu’il traverse et où il campe le cas échéant. La lutte contre la pollution doit être l’affaire de chacun. Même si vous constatez que certains sites sont déjà pollués, vous devez ramasser tous vos papiers, mouchoirs en papier, boîtes, etc...

Nous sommes engagés dans une démarche de tourisme responsable. Nous souhaitons vous faire connaître et vous associer à notre action aux côtés d'Agir pour un Tourisme Responsable (ATR). Pour plus d’informations avant de partir, lisez la charte éthique du voyageur et notre charte GNGL.


Extension

Vous pouvez prolonger votre séjour en ajoutant 4 jours de découverte à l'est d'Ulan-Bator sur les traces de Genghis Khan ou a l'ouest vers l'Arkhangai avec un véhicule et un guide francophone privé (nous consulter).


 
Aller en haut de la page