Pôles, le magazine par Grand Nord Grand Large

Carnet pratique : un voyage au Baïkal

Marianne Furlani
Carnet pratique : un voyage au Baïkal

L’hiver, une épaisse couche de glace se forme à la surface de ce lac mythique, surnommé la perle de Sibérie. C’est alors le moment de chausser les crampons et de le traverser, d’ouest en est.

Un voyage dans le froid glacial de Sibérie, à la rencontre des personnages qui y (sur)vivent, tout droit sortis du livre de Sylvain Tesson. Partez pour la Grande traversée hivernale du Baïkal.

Un voyage au Baïkal, pour qui ?

Les voyageurs voulant éprouver le profond sentiment de liberté qu'inspirent les immensités isolées du Baïkal, les lecteurs de Sylvain Tesson.

Pour quoi faire ?

Inventorier toutes les formes et les nuances de la glace du Baïkal, sonder les abysses hypnotisantes du lac, se détendre dans un bania ou dans les sources chaudes, admirer les grands cerfs de Sibérie.

Difficulté

10 jours de marche sur glace et dans la neige à raison de 5 à 7 heures de marche par jour, avec crampons ou raquettes. Bonne condition physique nécessaire.

Encadrement

Guide russe francophone.

Découverte du Lac Baikal gélé - ©Irina Baranova

Quand partir au Baïkal ?

En février et mars, lorsque l'eau du lac Baïkal est gelée. Il peut faire -5 °C dans la journée, et jusqu'à -40 °C la nuit. En dehors de l'hiver, les vents locaux, comme la sarma ou le bargouzine, peuvent être violents et occasionner de vraies tempêtes sur le lac.

Formalités

Passeport en cours de validité et six mois après la date de retour, avec au moins trois pages libres consécutives. Visa russe obligatoire.

Où dormir ?

Dans des isbas, ces maisons en bois traditionnelles, ou bien sous tente chauffée, sur la glace du Baïkal. Cette expérience est inoubliable : toute la nuit, on entend la glace gronder, craquer, vivre.

Que manger ?

Des spécialités bouriates à base de viande de mouton et de bœuf et des produits laitiers, les Bouriates étant des éleveurs de bétail. Du poisson, très abondant dans le lac et consommé par tous les habitants du Baïkal.

Comment s'équiper ?

Adoptez le système des trois couches : 1re couche technique (sous-vêtements en fibres synthétiques ou laine de mérinos), 2e couche isolante (polaire, doudoune) et 3e couche imperméable et coupe-vent. Aux pieds : des chaussures de randonnée d'hiver (confort -25 °C) ou des chaussures de randonnée de moyenne montagne selon la saison. Mais aussi un maillot de bain pour le bania et les sources chaudes ! Possibilité de louer des équipements grands froids.

À voir

Défi Baïkal, au-delà de la lumière, d'Olivier Weber, 2017

Un petit groupe en partie composé de personnes malvoyantes, non voyantes ou sourdes a entrepris de traverser le lac Baïkal à ski en autonomie. Les malvoyants font découvrir aux autres un monde au-delà du noir, au-delà de la lumière, dans une formidable expérience de résilience, au cœur de l'hiver glacial de Sibérie. Une démonstration de joie de vivre filmée avec humour, tendresse et poésie.

Retour